Notre Dame des Landes : les élus se mobilisent

Durée de lecture : 2 minutes

1er juillet 2011 / François de Rugy



... pour préparer le rassemblement sur le terrain le 9 juillet, contre le projet d’aéroport.


Depuis de nombreuses années, la mobilisation s’amplifie devant le projet de construction d’un nouvel aéroport à Nantes.

· Parce qu’une répartition plus cohérente et optimisée des différents types de trafics entre les aéroports du Grand Ouest existants -Nantes, Rennes, Angers, Saint-Nazaire- permettrait d’assurer un développement économique du territoire sans qu’il soit besoin de construire un nouvel équipement,

· Parce que les conséquences environnementales de la construction d’un nouvel aéroport ne pourraient jamais être compensées,

· Parce que le montage financier retenu pour l’opération est opaque et qu’il conduit à faire porter sur les seules collectivités et l’Etat le risque financier, le concessionnaire Vinci se voyant réservés les bénéfices,

· Parce que les populations concernées – riveraines de l’équipement projeté, mais également contribuables régionaux – n’ont jamais été démocratiquement consultés sur le projet,

des élu-e-s de toutes sensibilités se mobilisent au sein du CEDPA -Collectif des Elu-e-s qui Doutent de la Pertinence de l’Aéroport- pour faire échec à un projet absurde du point de vue écologique, inutile au regard des besoins des populations du Grand Ouest, contestable économiquement, et budgétairement insupportable.

Aujourd’hui, ce sont plus de 1.000 élus qui ont appelé à une remise à plat totale de ce dossier, et à l’arrêt du projet.

Le projet de Notre-Dame-des-Landes n’est pas de simple portée locale : il symbolise une vision du développement dépassée, et un mode de prise de décision totalement obsolète.

S’y opposent aujourd’hui EELV, le Parti de Gauche, le NPA, le MODEM. Certains socialistes ont également exprimé leurs doutes.

A l’invitation de François de Rugy, député écologiste de Loire-Atlantique, le CEDPA a convié des responsables politiques et associatifs nationaux qui témoigneront de leur opposition ou de leurs doutes au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes lors d’une conférence de presse qui se déroulera

mercredi 6 juillet, à 10 heures 30.

Cette rencontre, à laquelle assisteront également des représentants d’associations locales engagées dans le combat contre NDDL permettra en outre de faire le point sur l’opération de mobilisation massive prévue le 9 juillet sur le site de l’équipement projeté.






Source : Communiqué de presse.

Contact : http://www.francoisderugy.fr/fdr

Lire aussi : Notre Dame des Landes : rendu de la décision sur l’entartage d’un élu

23 octobre 2020
Au procès des décrocheurs de portraits, on plaide le « désespoir » climatique
Reportage
17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune
24 octobre 2020
Grand Paris : la lutte contre le bétonnage du plateau de Saclay reprend du souffle
Enquête




Du même auteur       François de Rugy