À LA TÉLÉ - Le combat d’un homme pour faire reverdir le désert

Durée de lecture : 1 minute

13 novembre 2018 / Nicolas van Ingen et Nicolas Pouchain

« Une oasis d’espoir », de Nicolas van Ingen et Nicolas Pouchain, narre le travail de titan de Tahar El-Ammari pour faire reverdir la vallée de son enfance, aux portes du Sahara marocain. Ce soir, sur Ushuaïa TV.

Une oasis d’espoir raconte le destin mêlé de deux protagonistes : la vallée du fleuve Drâa, un ruban de palmeraie cultivé par les hommes et bordé par le désert aride du Maroc, et Tahar El-Ammari, fils d’anciens éleveurs et agriculteurs de la tribu des Aribs, dépositaires d’une culture nomade millénaire.

Aux portes du Sahara marocain se noue un drame à deux visages : le Drâa et sa civilisation agricole, qui entretenaient autrefois plus de 1.100 km de vallée fertile, disparaissent aujourd’hui près de M’Hamid, dernière ville avant les dunes, victimes de la construction d’un barrage en amont autant que de la désertification.

Dans le même temps, à 35 km de M’Hamid, dans le désert, Tahar travaille d’arrache-pied à la réhabilitation de l’oasis de sa naissance : Ergsmar, le « petit paradis », abandonné lors de la sédentarisation des anciens nomades qui y faisaient étape à l’époque des caravanes de sel. Ainsi, la volonté d’un homme de faire reverdir le désert offre un contrepoint optimiste au sort funeste du Drâa.


  • Une oasis d’espoir, film de Nicolas van Ingen et Nicolas Pouchain, Infocus Production. Grand Prix Documentaire au Deauville Green Awards. Diffusion sur Ushuaïa TV le 13 novembre 2018, à 20 h 40.

22 janvier 2020
Contre les pesticides SDHI, des associations écolos saisissent la justice
Info
23 janvier 2020
La réforme des retraites ignore la dette écologique laissée aux générations futures
Tribune
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien