On fait la fête... en pédalant

Durée de lecture : 2 minutes

25 février 2014 / Chez Guy et Freddy


Une électricité à pédales pour…

- créer une ambiance drôle et participative où le public devient acteur de l’événement auquel il assiste

- sensibiliser de manière ludique et pédagogique aux enjeux énergétiques auxquels est confrontée notre société

Une manière 100% écolo de produire de l’électricité pour sonoriser, éclairer et animer vos événements festifs : ciné plein air, juke-box ambulant, guirlandes de bal endiablé…

Grâce aux « vélos-dynamos » il y a de l’électricité dans les pédales !

Combien de watts produisent vos mollets ?

Créés pour soulager les centrales surchargées, les vélos-dynamos se déplacent de lieu en lieu et invitent à couvrir collectivement la consommation en énergie d’un événement.

Avec nos ambianceurs-animateurs de choc – Guy Dondor et Freddy Namo – le public devient à tour de rôle « cycliste » ou « foule en délire » qui encourage à produire toujours plus et à avancer toujours plus loin !

Quelques exemples d’animations-spectacle produites à la force de vos mollets :

« Le Juke Box ambulant »

Guy et Freddy se promènent avec leur vélo suivi d’une "remorque sono-mobile". Ils invitent les passants à "pédaler leur chanson" à partir de leur mp3, leur téléphone portable… et tissent ainsi une ambiance sonore étonnante qui touche tous les passants.

« Les Guirlandes du Bal »

Deux vélos alimentent des guirlandes pour illuminer une piste de danse pendant un concert, une soirée dansante, un bal folk… Guy et Freddy lancent le « relais-pédale » et les membres du public se succèdent sur les vélos pour maintenir la lumière…

« Le Ciné plein air »

Deux vélos alimentent un vidéoprojecteur. Guy et Freddy mobilisent encore le public afin que le film ne coupe pas… Tout le monde devient responsable de la production électrique.

« Le garage mobile de recherche énergétique »

Guy et Freddy ouvrent leur garage plusieurs fois par jour. Ils accueillent le public pour leur faire essayer les dernières inventions de Freddy. Les "Vélodynamos" ! Ces vélos produisent de l’électricité avec laquelle ils peuvent faire fonctionner tout genre d’appareil électrique. Il suffit de les brancher sur les vélos !

Guy et Freddy nous expliquent comment ils ont déjà passé le cap de la transition énergétique. Pas besoin d’imaginer des scénario pour 2050. Il faut juste pédaler et ça marche ! De la musique, de la lumière, une machine à café ou une imprimante, tout est possible.

Leur garage peut se transformer en discothèque où l’ambiance est garantie. Plus besoin de se restreindre sur notre consommation électrique. Faites monter le son !


Photo de Nicolas Tardif

Vélo producteur d’électricité, vélos-dynamo, production d’électricité maison…


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Utopies prod

Lire aussi : Ils livrent tout, par tous les temps et à l’heure... en vélo !.

15 novembre 2019
« Le maintien de l’ordre vise à terroriser et décourager en infligeant des blessures graves »
14 novembre 2019
Le mystère de la mort d’abeilles près d’un champ expérimental de Bayer-Monsanto
16 novembre 2019
Les Gilets jaunes ont forcé la mue sociale du mouvement écologiste