Ours blanc

Durée de lecture : 1 minute

28 mai 2013 / par villalard


Craint et vénéré par les peuples chasseurs du Grand Nord, l’ours blanc fut le grand carnivore redouté des premiers explorateurs, avant d’être massacré pour sa fourrure jusqu’au seuil de la disparition.

Admirablement adapté aux régions de l’Arctique dont il est devenu le symbole, il peut nager plus de 300 km dans l’eau froide, s’empiffrer de 70 kg de viande en un seul repas et charger à 40 km/h... Ce carnivore plus grand que tigres ou lions est le seigneur incontesté de la banquise qui est son royaume.

Après des siècles de massacres, l’ours blanc doit aujourd’hui faire face à la pollution de plus en plus insidieuse provoquant cancers et dérèglements hormonaux. Par ailleurs la réduction catastrophique de la banquise et le réchauffement du climat font fondre son habitat naturel. En 2050 la population aura beaucoup diminué puis l’espèce sera confinée à quelques archipels arctiques.

Écrit par Christian Kempf qui a parcouru l’Arctique depuis plus de 40 ans et a guidé des milliers de touristes vers ce bout du monde, ce livre est un plaidoyer pour l’un des animaux les plus extraordinaires de notre planète. En quelques pages et images, vous ouvrirez aussi les portes du monde polaire.

- L’Ours blanc, Christian Kempf, Editions de l’Escargot savant, 120 pages, nombreuses photos, 12 €.




Source : Les Editions de l’Escargot savant

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

27 janvier 2020
Une commune bretonne impose l’agriculture bio et paysanne à 400 propriétaires
Alternative
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
24 janvier 2020
« Nous, journalistes grévistes et salariés solidaires du mouvement contre la réforme des retraites »
Tribune


Du même auteur       villalard