« Par pitié, la main de la caresse, plus la main du feu », lecture, à Lyon

Durée de lecture : 1 minute


Le mercredi
11
mars


Nous sommes sans cesse sollicités pour consommer plus, ce qui induit
travailler et produire plus, et ne pensons pas aux conséquences néfastes
sur l’homme et sur l’environnement.

De la consommation excessive telle que nous la vivons actuellement (produire-
consommer-jeter) découlent de nombreuses conséquences néfastes
sur la santé, voire la vie, des manœuvres et ouvriers qui produisent
dans des conditions souvent inhumaines et catastrophiques et dont les
hautes sphères intouchables se servent jusqu’à épuisement, et jettent aux
premiers signes de fatigue ou d’usure handicapante.

De plus, à force de consommer et de polluer, notre Terre se réchauffe
anormalement, comme nous pouvons actuellement le constater en Australie
où un milliard d’animaux ont perdu la vie dans des incendies dévastateurs.
Refaisons de la Terre un espace à vivre harmonieusement, non un espace
économique de commercialisation universelle.

Ce texte, lu par Denis Marulaz et Chantal Primet, le 11 mars au Carré 30,
questionne sur les conséquences de cette société de consommation débridée
et les solutions qu’ensemble nous pouvons imaginer.

Pendant la lecture 360 images artistiques réalisées par Denis Marulaz seront
projetées. Leurs couleurs, très saturées, montrent l’urgence climatique
dans laquelle nous nous trouvons.



Lire aussi : https://www.theatrecarre30.fr/denis...

« Eclats d’images et de mots » • 11 mars 2020 à 20h30
Carré 30 (Lyon 1) - 12 rue Pizay

Tarif plein : 10 euros • Tarif réduit : 5 euros

http://hombredenada.blogspot.com/
Facebook : Denis Marulaz Auteur Faiseur de Livres
Youtube : Denis Marulaz

15 février 2020
En Finlande, l’hiver est si chaud que les oiseaux ne migrent plus
Reportage
14 février 2020
Qu’est-ce que l’écologie du XXIe siècle ?
1 minute, 1 question
13 février 2020
Macron, le bouffon de l’écologie
Édito