Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Plaisirs cuisinés ou poisons cachés. Dialogue entre un chef et un scientifique

Plaisirs cuisinés ou poisons cachés. Dialogue entre un chef et un scientifique


Les industries internationales ont systématisé l’emploi de substances chimiques, depuis leur épandage dans les champs, en passant par l’élevage, les transformations, les conditionnements et la distribution de notre nourriture. Elles sont ainsi amenées à pénétrer notre corps en permanence.

Si les polluants biologiques (bactéries ou autres) de notre alimentation n’ont presque plus de secret pour nous aujourd’hui, les polluants chimiques présents dans pratiquement tous les aliments sont beaucoup moins traqués : métaux lourds, herbicides, insecticides, fongicides, OGM, additifs, exhausteurs de goût, détergents, plastifiants...

Les autorisations de mise sur le marché de ces produits masquent les problèmes sanitaires que ces nouveaux contaminants alimentaires peuvent engendrer, dont chaque famille souffre, étant donné le développement galopant des maladies chroniques.

En outre, on réalise depuis peu leur impact sur le goût des aliments. Dans un pays où la gastronomie est reine, où la majorité des Français aime la bonne cuisine, la qualité des produits utilisés, elle, n’est pas à la hauteur des exigences que l’on a par ailleurs quant aux saveurs et à la créativité des recettes.

Gilles-Eric Séralini, professeur et chercheur à l’université de Caen, spécialiste des OGM et des pesticides, est connu pour ses expériences récentes établissant un lien entre un herbicide majeur, un OGM, et l’apparition de tumeurs, de maladies du foie et des reins.

Avec Jérôme Douzelet, chef cuisinier responsable, ils ont décidé d’unir leurs voix pour révéler comment s’établit précisément la malhonnêteté de l’évaluation des produits chimiques, et aussi pour apporter, au cours d’un repas-plaisir partagé avec le lecteur, notamment grâce à des recettes détoxifiantes, un regard nouveau sur la richesse des saveurs originelles.


-  Plaisirs cuisinés ou poisons cachés. Dialogue entre un chef et un scientifique, Gilles-Éric Séralini, Jérôme Douzelet, Préface Jean-Marie Pelt, Editions Actes Sud et Colibris, 216 pages, 19, 80€.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende