Faire un don
54957 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
69 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Plongée au coeur de Las Vegas, Babylone décadente

Durée de lecture : 2 minutes

7 février 2015 / Pascale Solana (Reporterre)

Las Vegas Méditation, documentaire de Florent Tillon, vous fait sentir le fond. Ne cherchez ni espoir, ni résistance, il n’y en a pas. « Même le livreur de pizza sait que sa ville n’a aucun avenir. Las Vegas est un camp de concentration existentiel et y être écolo n’a pas de sens »

C’est un film à ne pas rater. Une plongée fascinante au cœur de Las Vegas, monstrueuse Babylone décadente, qui cristallise les capacités de destruction du mode de vie de l’homme du XXe siècle. En surface, ambiance Mad Max avec courses de motos hurlantes, fantastiques chevauchées d’hommes désoeuvrés au milieu de palaces, de casinos et d’hôtels inachevés. Ces constructions sont restées figées depuis la crise de 2008. Des milliers d’habitants sont déjà partis.

On voit des rues privatisées, des pavillons standardisés au milieu de pelouses irriguées protégés de petites barrières blanches. Un peu plus loin, en sous-sol, dans des souterrains, d’autres hommes, exilés économiques et environnementaux, vivent dans les tunnels situés sous des pistes d’atterrissage de l’aéroport tels des rats au milieu des cafards.

Tout cela est-il bien réel ? Oui, non, enfin oui. Comme les habitants de Las Vegas, le spectateur perd peu à peu ses repères. Comme lors du massacre perpétué par un dément dans un cinéma de la région : il a déchargé son arme sur les premiers rangs, la salle a d’abord applaudi, pensant continuer à vivre le spectacle, explique la voix off. Ailleurs, dans un fast-food, les obèses peuvent manger sans limite, gratuitement.

Est-ce de la science fiction ? Oui. Et non, puisque c’est réel. Le traitement du documentaire, à la fois littéraire, artistique, musical, joue l’ambiguïté et c’est ce qui en fait son originalité. Dans cette chronique d’une mort par asphyxie progressive, indolore, et où les hommes ne sont plus heureux, deux jeunes personnages sont nos fils conducteurs. Ils parlent comme des héros de romans désabusés, ne trouvent plus de sens à leur vie, aspirés par la musique de leur groupe punk Read Neon.

Las Vegas « la plus américaine des villes » se dessèche à force d’avoir barré et détourné ses rivières dès les années 30 et meurt pour cause d’épuisement de ressources naturelles. Las Vegas Méditation, le documentaire de Florent Tillon, vous fait sentir le fond. Ne cherchez ni espoir, ni résistance, il n’y en a pas. « Même le livreur de pizza sait que sa ville n’a aucun avenir. Las Vegas est un camp de concentration existentiel et y être écolo n’a pas de sens » expliquait le réalisateur lors de l’ouverture du Festival du film d’environnement, qui a sélectionné le documentaire. Une Meditation dont on ressort avec l’idée qu’il faut se tirer de là et changer de modèle au plus vite.


- Las Vegas Meditation, de Florent Tillon, 90 mn, projeté dimanche 8 et lundi 9. Voir infos ici.



Source : Pascale Solana pour Reporterre

13 décembre 2019
Qu’est-ce que l’opération « Rien de neuf » ?
1 minute, 1 question
14 décembre 2019
Un Noël emballant, avec Pakékado, maître en furoshiki
Chronique
13 décembre 2019
La Chine, une inquiétude pour le climat mondial
Info




Du même auteur       Pascale Solana (Reporterre)