Plus grave que la grippe A, la grippe P

Durée de lecture : 2 minutes

30 septembre 2009 / L’Appel et la Pioche

La grippe Précarisation frappe de plus en plus fort. Une intervention thérapeutique est programmée le 30 septembre à Paris.


Empêchons la propagation de la plus pernicieuse des pandémies, la précarisation.

Pour 2009, le BIT avait notifié officiellement une augmentation de 200 millions de cas d’infection par le virus de la précarité (grippeP), dont 1 million en France. Une phase d’alerte est actuellement en vigueur contre cette pandémie de précarité et de chômage. L’OMS recommande la plus grande vigilance, car le taux de morbidité est proportionnel à l’inégalité des richesses.

Comment se protéger contre la Grippe Précaire (dite Grippe P) ?
N’attendez rien des institutions, elles sont déjà dépassées. Ne comptez pas sur le RSA, ce placebo va multiplier les miettes d’emploi avec travail obligatoire et n’est même pas disponible pour les moins de 25 ans. Seuls ceux qui ont déjà travaillé 2 ans pourraient, peut-être, y avoir accès, autant dire quil leur faudra pour cela être très fidéles aux emplois à temps partiel et au SMIC horaire chez carouf, mac do et les autres. Prenez soin de bien vous couvrir le nez et la bouche, une cagoule fait l’affaire.
Rejoignez les collectifs de personnes souffrant des mêmes maux, car seuls les remèdes fabriqués par les premiers concernés semblent à même de vaincre la pandémie.

Les actions anti Grippe P en vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=RG5R...

Face à l’urgence sociale, et dans le cadre de la préparation des marches régionales contre les précarités, une nouvelle intervention sanitaire de mise en quarantaine anti Grippe P est prévue ce mercredi 30 septembre 2009, à 14h, métro Opéra. Rendez-vous au niveau du 3 place de l’Opéra, à l’angle de la place de l’Opéra et du boulevard des Capucines. Vêtus de combinaisons blanches, la bouche recouverte d’un masque sanitaire, nous nous introduirons dans un lieu de propagation de la Grippe P. Nous dégainerons des rouleaux de scotch de sécurité et procèderons à une sécurisation des lieux, des personnes et du matériel : ordinateurs, guichet, téléphones, bornes libre-service, panneaux d’information.

Mettons en quarantaine les organismes publics et privés qui précarisent.

Cette action est à l’initiative de l’Appel et la Pioche et du collectif Droits Nouveaux, qui organise avec les associations de chômeurs et d’autres structures collectives des marches régionales contre le chômage, les précarités et les licenciements (départ le 20 novembre) aboutissant en manifestation le 5 décembre.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://contrelaprecarite.blogspot.c...

Lire aussi : Entrez dans la vie ! Le gouvernement vous offre la précarité http://www.reporterre.net/spip.php?...

17 octobre 2019
Crues au nord, assèchement au sud : la crise climatique dérègle déjà nos rivières
Info
17 octobre 2019
Au Rojava kurde, on attaque aussi une manière de vivre libre
Entretien
16 octobre 2019
La carte des luttes contre les grands projets inutiles
Enquête