Je fais un don
OBJECTIF : 55 000 €
26144 €   COLLECTÉS
48 %

Plutôt que la ferme-usine des 1.000 vaches, voici la ferme aux 1.000 terroirs

28 novembre 2017 / Olivier Nouaillas



  • Présentation du livre par son éditeur :

Dégâts sur l’environnement, utilisation massive d’engrais et de pesticides, surproduction, endettement, effondrement des revenus, mal-être paysan, maltraitance animale… Le monde agricole français est aujourd’hui en plein désarroi. Face à cette situation de crises agricole, écologique, humaine et animale, après l’hérésie de la ferme des 1.000 vaches, cette ferme-usine devenue symbolique des dérives de l’agriculture industrielle et productiviste, n’est-il pas temps de promouvoir à présent « la ferme aux 1.000 terroirs » ?

C’est l’intime conviction d’Olivier Nouaillas, spécialiste des questions d’environnement, qui voit dans la multiplicité des terroirs, de leurs richesses et de leurs initiatives, la réponse à cette crise agricole sans précédent. Car, face à cette impasse du modèle agricole dominant, l’agroécologie, les circuits courts mais aussi d’autres alternatives (la bio, les labels, les AOC, le retour à l’herbe, etc.) sont des solutions inventives et solidaires, ouvertes à l’ensemble de la société et donc garantes de l’avenir du monde rural.

Les États généraux de l’alimentation, promis par Emmanuel Macron durant sa campagne électorale et lancés le 20 juillet 2017, accoucheront-ils d’un nouveau modèle agricole ? Leur conclusion est prévue fin novembre mais les lobbies n’ont pas dit leur dernier mot...

Diplômé du centre de formation des journalistes (CFJ), Olivier Nouaillas est journaliste pour l’hebdomadaire La Vie depuis 1981, où il est également chef des informations et chef de service chargé des questions d’environnement. Il rédige par ailleurs des articles sur l’écologie pour les Atlas La Vie/Le Monde. Après avoir couvert le sommet de Copenhague (2009) et le Sommet de la Terre à Rio (2012), il publie deux ouvrages : Quel climat pour demain ? (Dunod, 2015), avec le climatologue Jean Jouzel, vice-président du Giec — pour lequel il a obtenu le prix national « Sciences pour tous 2017 » décerné par les lycéens — et Le changement climatique pour les nuls (éditions First, 2014). Il est actuellement vice-président de l’association des Journalistes et écrivains pour la nature et l’écologie (JNE).


  • La ferme aux 1.000 terroirs, d’Olivier Nouaillas, éditions du Chêne, septembre 2017, 192 p., 19,90 €.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
13 décembre 2017
Vos dons écrivent l’histoire de Reporterre. La voici racontée en BD
Edito
12 décembre 2017
« One planet summit », ou quand la politique fait faillite devant la banque
Edito
12 décembre 2017
À Forcalquier, Christophe Castaner promeut un supermarché destructeur de terres agricoles
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre