Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

Pour une bio-civilisation

« L’industrie ne fournira pas assez d’emplois pour absorber l’exode rural des pays du sud. Il nous faut abandonner l’idée héritée du XIXe siècle selon laquelle tout ce qui est paysan est dépassé » : pour Ignacy Sachs, l’avenir de la planète se trouve à la campagne. C’est seulement en inventant une nouvelle agriculture, une utilisation efficace de la biomasse, une valorisation des ressources adaptée aux terroirs que l’on répondra au double défi du présent : le changement climatique et une inégalité sociale « aberrante ».

Ignacy Sachs est chercheur à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, à Paris. Toute sa carrière, qui s’est déroulée en Inde, au Brésil et en France, a été orientée sur la description d’un développement des pays pauvres respectueux de l’écologie et de l’égalité sociale.
Il a notamment écrit :
- L’Ecodéveloppement : stratégies de transition vers le XXIe siècle (Syros, 1993) ;
- La T roisième Rive. A la recherche de l’écodéveloppement (Bourin, 2008).

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende