Pourquoi les Français aiment-ils si peu la nature ?

20 novembre 2017

  • Présentation du livre par son éditeur :

Les Français sont indifférents à la nature et à sa protection. Ce lieu commun est sans cesse réaffirmé depuis plus d’un siècle. Il est facile de répertorier de très nombreuses différences entre l’attitude des Français vis-à-vis de la nature et celle de leurs voisins germanophones et anglophones, dès lors que l’on parcourt l’histoire de la littérature, des sciences naturelles, de l’édition consacrée à la nature, de la chasse ou encore de la protection de l’environnement. La particularité française à l’égard de la nature doit être interrogée avec soin afin d’éviter les contresens.

Cet ouvrage adopte une démarche originale en contextualisant l’histoire du rapport à la nature tel que vécu en France et en explorant le rôle joué par l’urbanisation, la ruralité, la géographie de l’industrialisation, la place des élites, la valorisation de la culture scientifique, l’exigence démocratique et la représentation des citoyens, etc. Cette approche permet alors de mieux comprendre la complexité de ces phénomènes et d’éviter les conclusions hâtives : la nature est certainement plus aimée et plus étudiée au Royaume-Uni ou en Allemagne qu’en France ; or, force est de constater que la biodiversité et les écosystèmes de ces pays ne sont pas en meilleur état que dans le nôtre.


  • Les Français et la nature , de Valérie Chansigaud, éditions Actes Sud, 2017, 190 p., 20 €.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
23 avril 2018
Dans les Alpes, la solidarité avec les migrants l’a emporté sur la xénophobie
Reportage
15 avril 2018
La Zad vue par M. Macron : « La tyrannie de certaines minorités, habituées à ce qu’on leur cède en refusant de transformer le pays »
Info
24 avril 2018
« Encore vivant », récit de l’extermination de la civilisation paysanne
À découvrir


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre