Près d’Orléans, Decathlon veut bétonner des terres cultivées

Durée de lecture : 2 minutes

21 janvier 2013 / Collectif Pour un site préservé entre Loire et forêt


Un village Oxylane (Décathlon) doit s’implanter sur des espaces naturels et des terres encore cultivées à l’entrée Nord-Est de l’agglomération Orléanaise (45), sur la commune de Saint Jean de Braye.

Or :

- Décathlon est déjà présent sur l’Agglomération, ainsi que de nombreuses autres enseignes sportives.

- Saint Jean de Braye est déjà dotée d’infrastructures sportives variées et de nombreuses associations dédiées au sport.

En outre, ce projet inutile provoquera des nuisances environnementales importantes et irréversibles :

- bétonnage de l’entrée de ville avec la construction d’une zone commerciale et la modification des infrastructures existantes (création d’un rond point, de nombreuses places de parkings, de routes d’accès pour desservir uniquement ces commerces).

- Pollution de l’air, des sols, pollution sonore dues au trafic automobile du million de visiteurs attendus par an, alors que Saint-Jean de Braye a l’ambition d’être une « ville Jardin/ville Durable ».

- Destruction d’espaces naturels et de terres encore cultivées, alors que Saint Jean de Braye a signé la Charte de l’Agglo "pour une agriculture urbaine durable sur le territoire de l’Agglomération orléanaise".

Nous, signataires de la pétition, nous opposons donc à ce projet inutile.

....................................................

Présentation du Collectif pour un site préservé entre Loire et forêt

Qui sommes nous ?

Des associations environnementales et citoyennes de l’Agglo d’Orléans, des citoyens protestent contre le projet « village Oxylane » initié par la municipalité de Saint Jean de Braye et le groupe Mulliez.

L’implantation est prévue à l’entrée Nord-Est de l’Agglo, sur la commune de Saint Jean de Braye, sur des terres encore cultivées et boisées.

Lors d’une réunion plénière, nous avons décidé de créer le « collectif pour un site préservé entre Loire et forêt » afin de porter nos exigences pour l’avenir de notre territoire.

NON au projet de bétonnage de l’entrée Nord-Est de l’agglo
NON à la prolifération de centres commerciaux

POUR une requalification de la zone en zone agricole
POUR une agriculture de proximité

....................................................

Signer la pétition ici .



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Courriel à Reporterre

Lire aussi : Auchan promeut son centre commercial « Europa City » jusque dans les écoles primaires

15 novembre 2019
« Le maintien de l’ordre vise à terroriser et décourager en infligeant des blessures graves »
16 novembre 2019
Les Gilets jaunes ouvrent une Maison des peuples à Paris XXe
14 novembre 2019
Le mystère de la mort d’abeilles près d’un champ expérimental de Bayer-Monsanto




Du même auteur       Collectif Pour un site préservé entre Loire et forêt