Quand la quête des ressources naturelles conduit à la guerre

6 mai 2017 / Lionel Astruc

  • Présentation du livre par son éditeur :

L’accès de l’Inde à la consommation de masse — souvent décrite comme une joyeuse épopée bollywoodienne — sème la mort et les ténèbres : par l’histoire tragique d’un assassinat, ce livre saisit le moment où la ruée vers les ressources naturelles se transforme en guerre, où la société de consommation atteint son point de rupture.

Postface de Vandana Shiva.


  • Traque verte. Hem, les dernières heures d’un journaliste indien, de Lionel Astruc, éditions Actes Sud, 160 p., 16 €.

Source : éditions Actes Sud




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : En Inde, la dissidence verte bouscule le système des castes
17 février 2018
Où en est l’écologie politique ?
Une minute - Une question
17 février 2018
La coopération fait plus pour l’évolution que la compétition
À découvrir
17 janvier 2018
Ne rasons pas les forêts naturelles pour produire de l’énergie
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre