Qui se cache derrière le tablier de l’épicier ?

1er mars 2017 / L’Age de faire



  • Présentation de la revue par son éditeur :

On reconnaît l’importance de l’épicier au bruit qu’il fait quand malheureusement, il baisse définitivement son rideau. Dans les villages, dans les quartiers, les épiceries sont ces lieux précieux où tout un chacun est amené à se rencontrer. Épiciers traditionnels ou jeunes militants qui se lancent, ils ont en commun de cultiver leur indépendance.

Dans ce numéro, nous allons enfin voir ce qui se cache sous leur tablier !

Le sommaire du numéro est ici.


  • L’Age de faire nº 117, mars 2017, 1,5 €.

Source : L’Age de faire




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
20 octobre 2017
Le jardin bio où les personnes en galère retrouvent de l’allant
Reportage
20 octobre 2017
Assez de LGV ! On a besoin de trains régionaux
Tribune
21 octobre 2017
En ce doux automne, les chataîgnes boguent et la vannerie est bucolique
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre