Qui se cache derrière le tablier de l’épicier ?

Durée de lecture : 1 minute

1er mars 2017 / L’Age de faire

  • Présentation de la revue par son éditeur :

On reconnaît l’importance de l’épicier au bruit qu’il fait quand malheureusement, il baisse définitivement son rideau. Dans les villages, dans les quartiers, les épiceries sont ces lieux précieux où tout un chacun est amené à se rencontrer. Épiciers traditionnels ou jeunes militants qui se lancent, ils ont en commun de cultiver leur indépendance.

Dans ce numéro, nous allons enfin voir ce qui se cache sous leur tablier !

Le sommaire du numéro est ici.


  • L’Age de faire nº 117, mars 2017, 1,5 €.

Source : L’Age de faire


17 janvier 2020
Une mère sioux et sa fille racontent une vie de combat aux États-Unis
Entretien
16 janvier 2020
Les pompiers, des héros fatigués par un État néolibéral
Entretien
17 janvier 2020
Malgré les mégafeux, l’Australie ne rompt pas avec l’industrie du charbon
Info