Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Rencontre autour du livre « Ventes d’armes, une honte française », à Paris

Date
Le mardi 23 novembre 2021
https://www.facebook.com/events/472...

Le 23 novembre au lieu dit, Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle (auteurs de Ventes d’armes, une honte française, le passager clandestin, 2021) débattront avec Jean Stern de la question des ventes d’armes par la France à des pays bafouant les droits humains.

Le 23 novembre au lieu dit, Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle (auteurs de Ventes d’armes, une honte française, le passager clandestin, 2021) débattront avec Jean Stern de la question des ventes d’armes par la France à des pays bafouant les droits humains.

En savoir plus sur le livre :
Depuis plus de cinquante ans, faisant fi de ses engagements au profit de ses intérêts économiques, le « pays des droits de l’homme » arme des régimes qui les bafouent ouvertement. Une stratégie payante : la France est aujourd’hui le troisième exportateur mondial de matériel militaire.
Contrats lucratifs signés avec l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis ou encore l’Égypte, absence de contrôle parlementaire, soutien financier à l’industrie de l’armement… : l’historique accablant dressé par Aymeric Elluin et Sébastien Fontenelle montre comment les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, ont hissé la France en haut de ce classement mortifère. Un business aussi florissant qu’il est opaque.
Soumis au secret-défense, le commerce des armes nous engage pourtant individuellement et collectivement. Parce que ces armes sont vendues en notre nom – au prétexte, extraordinairement cynique, de la défense de nos intérêts – et parce qu’elles blessent et tuent des populations civiles, il est aujourd’hui urgent d’exiger que la France cesse de se rendre complice de ces atrocités. Car cette honte n’a que trop duré…

Précisions

RDV à 19h au Lieu Dit, 6 rue Sorbier, 75020 PARIS

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende