Radio Zinzine est menacée

2 août 2012 / Aix Ensemble


Depuis 1998, radio Zinzine Aix, dont les émissions sont réalisées à Aix-en-Provence par l’association « Aix Ensemble », offre un relais de l’expression sociale et culturelle des acteurs citoyens du Pays d’Aix et de la région PACA. Décrochage local aixois, elle est complémentaire des programmes réalisés depuis 1981 par l’équipe de radio Zinzine Limans à côté de Forcalquier, dans les Alpes de Haute Provence. Les 60 animateurs bénévoles et le dernier salarié d’Aix Ensemble oeuvrent 7 jours sur 7 pour réaliser les 33 heures de direct hebdomadaire.

A Aix-en-Provence et depuis septembre 2003, l’association Aix Ensemble occupe des locaux au 8 rue de la Molle, gracieusement mis à disposition par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône. Depuis 2003, et malgré les demandes successives d’Aix Ensemble de mise en place d’une convention d’occupation des locaux entre le Conseil Général et l’association, aucune solution n’est proposée jusqu’en 2010. Suite à la mobilisation d’Aix Ensemble, de ses animateurs, des auditeurs et internautes, l’organisation de manifestations de soutien et la mise en place d’une pétition rassemblant 5000 signatures, sans autre alternative une convention d’occupation précaire est finalement signée en 2010. Précaire, car non renouvelable, le bail se termine fin avril 2011. Dès le mois de juin 2011, à partir du Sextius Bar à Aix-en-Provence, Aix Ensemble met en place un programme radiophonique éclectique, composé d’émissions culturelles, d’informations, d’émissions thématiques, de concerts et Dj, le tout diffusé simultanément en public, en FM et sur Internet tous les jeudis de 18h à 1h30 du matin.

Cependant, ce rendez-vous hebdomadaire ne permet pas la production et la diffusion de la grande majorité des émissions. Il ne peut se substituer à l’utilisation d’un local au quotidien par Aix Ensemble.

Début juillet 2012, le Conseil Général mandate un cabinet d’huissiers afin d’assigner Aix Ensemble au tribunal aux fins d’expulsion. Le 10 juillet 2012, un renvoi du procès au 28 août 2012 est obtenu par Aix Ensemble.

Si une solution n’est pas trouvée très rapidement, la décision à venir du TGI d’Aix-en-Provence risque de signer l’arrêt de mort de radio Zinzine Aix !



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Courriel à Reporterre de Radio Zinzine Aix

Ecouter aussi : A quoi ça sert, une radio associative ?


24 avril 2019
L’Atomik Tour lance un débat alternatif sur les déchets radioactifs
Tribune
24 avril 2019
Le cheval de trait est de retour dans les villes bretonnes
Alternative
24 avril 2019
La liberté de la presse est-elle en danger sous Emmanuel Macron ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre