Rassemblement de soutien à la protection de la Petite Mer de Gâvres, à Plouhinec (Morbihan)

11 mars 2017



APPEL A RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN A L’ARRETE DE PROTECTION DE BIOTOPE DE LA PETITE MER DE GAVRES

le samedi 11 mars à 14h sur le parking de Linès / Plouhinec

La Petite Mer de Gâvres, élément primordial de l’ensemble de la rade de Lorient, est un lieu unique pour abriter un grand nombre d’oiseaux en hiver, notamment des centaines de bernaches cravants et de canards siffleurs et des milliers de limicoles. Sa situation idéalement placée en fait l’un des sites majeurs de Bretagne pour les oiseaux d’eau.

Le site est de plus en plus attractif pour de nombreuses activités humaines. Sans statut de protection des conflits d’espace émergent et résultent en des dérangements de toute nature qui provoquent des envols, parfois incessants, des oiseaux qui sont là pour passer l’’hiver dans les meilleures conditions possibles et notamment prendre des forces avant leur migration printanière qui les mènera, pour beaucoup dans le Grand Nord. C’est là qu’ils se reproduiront et il est avéré que du bon état physiologique qu’ils présenteront à ce moment, dépendra le succès de reproduction.

L’état a décidé de mettre une partie de la Petite Mer de Gâvres, en Arrêté de Protection de Biotope, qui doit être signé par le préfet. Or cette signature tarde à venir et chaque semaine, chaque mois qui passe, compromet davantage la pérennité de ce site exceptionnel qu’un public toujours plus nombreux aime à fréquenter pour côtoyer cette vie sauvage.

C’est pourquoi Bretagne Vivante a décidé d’organiser

un rassemblement de soutien à cet arrêté de biotope, le samedi 11 mars à 14h sur le parking de Linès / Plouhinec.

Précision : Le parking se situe sur la D 158 qui mène à Gâvres, en bord de côte au fond de la Petite Mer.

Chacun, naturaliste ou simple amoureux de la nature, est invité à y participer.

L’enjeu de conservation du site est grand et il nous faut être nombreux pour marquer notre détermination à voir cet arrêté de biotope enfin mis en application, dans le respect de tous, et pour que chacun trouve son compte dans la fréquentation de ce site exceptionnel. Randonneurs, naturalistes, chasseurs et sportifs peuvent partager un lieu en bonne intelligence pour le premier bénéfice des oiseaux, notamment en hiver et pendant la saison de reproduction.

Nous comptons donc sur vous pour être présents en Petite Mer de Gâvres le 11 mars prochain !

Source : courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
10 mai 2017
Total, ou comment les multinationales sont devenues incontrôlables
À découvrir
26 mai 2017
La professionnalisation de la politique dégrade la démocratie
Tribune
27 mai 2017
À Istanbul, les potagers font vivre l’esprit de liberté
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre