Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Rassemblement « non à Tropicalia », à Rang-du-Fliers (Pas-de-Calais)

Date
Le samedi 6 février 2021
https://www.nonatropicalia.fr/

En décembre 2015, la France présidente de la COP21 prenait la tête de la lutte contre le réchauffement climatique et se vantait d’être la meilleure de la classe.
5 ans après les accords de Paris, et malgré les alertes envoyées par les experts du GIEC et les citoyens dans les marches pour le climat, malgré les actions de différents mouvements militants et associatifs, la bonne élève se mue en cancre : notamment en laissant la Région des Hauts-de-France construire la plus grande serre tropicale du monde… dans le nord de la France.

Non, vous ne rêvez pas !
Bienvenue au royaume de la démesure et de l’absurdité !

Planté entre la commune de Verton et Rang-du-Fliers, à quelques kilomètres de Berck, ce projet s’étend sur près de 10 hectares : un dôme en plastique de 20 000 m², de plus de 32 mètres de haut, qui abritera des plantes tropicales, des animaux exotiques (reptiles, papillons, poissons, oiseaux…) et des arbres de la forêt amazonienne. Tout cela maintenu à 28 °C toute l’année, sur un territoire à forts enjeux environnementaux, à 1 km du site Natura 2000 « Marais de Balançon » et 550 mètres de la zone d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF). L’artificialisation des terres agricoles est pourtant l’une des causes principales de la perte de notre biodiversité.

La Côte d’Opale n’a pas besoin d’un « Zoo tropical sous cloche ». TROPICALIA est un projet dépassé, destructeur du climat et coûteux en argent public !

NOUS, associations de protection de l’environnement, paysannes et paysans soucieux-ses de la terre, associations de défense des animaux, associations de randonneurs, collectifs citoyens, citoyen-ne-s, élu-e-s, femmes et hommes politiques, représentant-e-s des syndicats, sommes scandalisé-e-s par ce projet - aberration écologique, économique et démocratique - et appelons à son abandon.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende