14 %
Objectif 30 000 €

Rassemblements à travers la France en mémoire de Rémi Fraisse

25 octobre 2016



Un petit point sur les différents rassemblements organisés partout en France en mémoire de Rémi Fraisse. Ni renonce, ni recule ! Ni oubli, ni pardon !


#BREST - le mercredi 26 octobre 2016 à 18h30
Place de La Liberté en bas des marches de la mairie - https://www.facebook.com/NDDL29/
Durant l’automne 2014, à Sivens dans le Tarn, la violence de l’Etat s’est exercée comme rarement face aux défenseurs d’une juste cause et a abouti à un drame.
Dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, Rémi Fraisse, un jeune bénévole passionné d’écologie, luttant pacifiquement pour la protection de l’environnement a été tué par la gendarmerie française.
2 ans après l’assassinat de Rémi Fraisse sur la ZAD du barrage de SIVENS, rendons lui hommage.
A Brest, le collectif brestois de soutien à la lutte contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes invite la population à se retrouver dignement pour rendre hommage à Rémi Fraisse
le mercredi 26 octobre 2016 à 18h30 Place de La Liberté en bas des marches de la mairie.
Chacun.e est invitée à venir avec sa lampe frontale

#CLERMONTFERRAND - mercredi 26 octobre - 18h30 - Palais de justice
https://www.facebook.com/events/343...

#DUNKERQUE - mercredi 26 octobre 2016 à 18h (lieu à préciser) :
Hommage à Rémi FRAISSE ... 2 ans, n’oublions pas !
2 ans après l’assassinat de Rémi Fraisse sur la ZAD du barrage de SIVENS, rendons lui hommage !
source : https://dunkerque.demosphere.eu/rv/629

#GRENOBLE mercredi 26 octobre à 18h place Notre-Dame pour rendre hommage à Remi Fraisse et poursuivre sa lutte :
http://www.ici-grenoble.org/agenda/evenement.php?id=2631
https://www.facebook.com/events/674...

#MOULINS:mardi 25 octobre à 18h - Place d’Allier
source : https://www.facebook.com/events/169182100205571/

#NANTES : - mercredi 26 à 18h30 : Pour une marche de la préfecture, où des objets pourront être déposés en hommage, jusqu’au Commisariat de Waldeck. https://nantes.indymedia.org/events/35990
En mémoire à Rémi, afin que l’espoir revive et que cessent les violences de l’État, des milices et l’impunité policière
Le 8 octobre 2014 nous dénoncions, jusque dans la cours même de la préfecture, le jet de grenades sur des manifestant-e-s occupant une caravane, geste criminel si il en est. 18 jours plus tard, c’est précisément ce geste qui a tué Rémi.
Parce que nous n’allons rien lâcher, parce que nous avons encore en tête la relaxe, 10 ans après, des 2 policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna, parce que nous n’oublions pas non plus les morts d’Adama Traoré, 24 ans (2016, Val d’Oise), Timothée Lake, 20 ans (2014, Toulouse), Wissam El Yamni, 30 ans (2012, Clermont Ferrand), Ali Ziri, 69 ans (2009, Argenteuil), Habib Ould Mohamed , 17 ans (1998, Toulouse), Malik Oussekine, 22 ans (1986, Paris), Vital Michalon, 31 ans (1977, Creys-Malville), et tant d’autres, tout-e-s victimes des « forces de l’ordre ».
Comme annoncé il y a un an : « Nous entendons pérenniser cette date anniversaire, pour la défense de l’environnement comme condition nécessaire à la survie de l’humanité, et contre l’individualisme, facteur d’inégalités. »

#NICE : mardi 25 octobre à 20h - Place Garibaldi
source : https://www.facebook.com/events/200840953687104/

#PARIS - mercredi 26 octobre à 18H - place de la République
Mercredi 26 octobre, rassemblons-nous pour rendre hommage à Rémi Fraisse, au métro Ménilmontant, ligne 2, à 18h. Rémi Fraisse était un étudiant botaniste de 21 ans, qui menait ses études sur le terrain tout en s’opposant au projet de barrage sur la zone à défendre de Sivens. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, la police tua Rémi en envoyant une grenade offensive qui resta coincée entre son sac et son dos. Cette grenade est toujours utilisée par les CRS. La police est une institution qui a tué, tue et continuera de tuer, mais c’est surtout l’institution répressive par excellence, qui vise les classes populaires au quotidien, ainsi que les militants politiques. Depuis le mouvement contre la loi travail et son monde, cette violence a gagné en visibilité et des gens ont commencé à s’organiser pour ne plus subir. Dans un climat nauséabond où les menaces d’expulsion de la zone à défendre de Notre-Dame-Des-Landes sont régulières et à prendre au sérieux, où la frange la plus radicale de la police organise des grèves sauvages pour demander un droit qu’elle s’accorde déjà, c’est-à-dire le droit de pouvoir utiliser leur arme à feu pour « se défendre », où un syndicat de police appelle à manifester pour soutenir cette institution mortifère le jour de la mort de Rémi, nous ne voyons qu’une seule solution, qui est de se rassembler pour rendre hommage à Rémi et toutes les victimes des violences policières. Pour Rémi, Zyed et Bouna, Adama et toutes les autres personnes assassinées par la police, convergeons au métro Ménilmontant, à 18h, le mercredi 26 octobre. Nous défendrons la Zad de NDDL en l’honneur de Rémi et pour que d’autres possibles s’ouvrent !
Le collectif en soutien à la ZAD de NDDL et le collectif jeune en soutien à la ZAD de NDDL organisent conjointement l’événement. Nous appelons toutes les organisations et tous les collectifs à se greffer à cet appel, à le relayer et à produire leur propre appel que nous relayerons. Nous appelons l’ensemble des personnes qui répondront présentes à ramener des pancartes, banderoles et tout ce qui pourra permettre de passer un message pour rendre hommage à Rémi, ainsi que les autres victimes de la police. Une cantine sera probablement présente, mais pour l’instant nous ne pouvons rien garantir, donc n’hésitez pas à ramener de quoi pique-niquer. Nous appelons toutes les villes à organiser des rassemblements en hommage à Rémi Fraisse. sources : https://paris.demosphere.eu/rv/50168 & https://www.facebook.com/events/166440590467389/

#TOULOUSE 26 Octobre 2016 à 16h30 - Marche de Marengo SNCF à François Verdier (https://www.facebook.com/events/186...)
En hommage à Rémi Fraisse, mort dans la nuit du 25 au 26 Octobre 2014 sur la zone de Sivens, réunissons nous pour une grande manifestation à Toulouse.
Trajet de Marengo SNCF à François Verdier pour rejoindre la marche du collectif ZaD31 et marché jusqu’au Capitole ou il y aura certainement des prises de paroles, et une assemblée générale.
Ni Oubli, Ni Pardon.

#TOULOUSE 26 Octobre 2016 à 18H30 - Marche du Monument aux Morts jusqu’au Capitole (http://zad.nadir.org/spip.php?article4129)
En mémoire à Rémi, afin que l’espoir revive et que cessent les violences de l’État, des milices et l’impunité policière La lutte contre le projet de barrage à Sivens n’a pas été vaine : elle a révélé comment des décideurs détruisent l’environnement, les ressources naturelles et la biodiversité, favorisent une agriculture mortifère, bafouent la démocratie, gaspillent l’argent public, recourent à la violence d’État, et au final s’appuient sur des milices pour faire régner la terreur.
Et le 30 juin 2016, une décision de justice rendue par le TA de Toulouse a donné entièrement raison aux opposants au barrage. Depuis ce jugement, l’illégalité a clairement changé de camp : elle est désormais le fait de ce projet lui-même et non plus de ceux qui le combattent. Le 8 octobre 2014 nous dénoncions, jusque dans la cours même de la préfecture, le jet de grenades sur des manifestant-e-s occupant une caravane, geste criminel si il en est. 18 jours plus tard, c’est précisément ce geste qui a tué Rémi. A l’automne 2014, une vaste mobilisation populaire, l’avis négatif de la Commission européenne, le rapport critique d’experts gouvernementaux et la mort d’un homme ont interrompu le chantier. Pour réaffirmer la justesse de ce combat, pour exiger le respect de nos droits fondamentaux, pour rendre hommage à Rémi, pour dénoncer les crimes policiers impunis, pour nous opposer aux évacuations à Calais, à NDDL et ailleurs, parce que notre indignation sociale, même réprimée, est toujours bien là, participons à une grande manifestation unitaire, apaisée et résolue, le 26 octobre à Toulouse. Parce que nous n’allons rien lâcher, parce que nous avons encore en tête la relaxe, 10 ans après, des 2 policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna, parce que nous n’oublions pas non plus les morts d’Adama Traoré, 24 ans (2016, Val d’Oise), Timothée Lake, 20 ans (2014, Toulouse), Wissam El Yamni, 30 ans (2012, Clermont Ferrand), Ali Ziri, 69 ans (2009, Argenteuil), Habib Ould Mohamed , 17 ans (1998, Toulouse), Malik Oussekine, 22 ans (1986, Paris), Vital Michalon, 31 ans (1977, Creys-Malville), et tant d’autres, tout-e-s victimes des « forces de l’ordre ». Comme annoncé il y a un an : « Nous entendons pérenniser cette date anniversaire, pour la défense de l’environnement comme condition nécessaire à la survie de l’humanité, et contre l’individualisme, facteur d’inégalités. »

  • Toutes les informations sur la page Facebook de Soutien à la Zad du Testet.

Source : courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
3 décembre 2016
Stress, anxiété, dépression ? Cultivez la verveine
Chronique
2 décembre 2016
Une soupe chez BNP Paribas pour mettre l’évasion fiscale sur la table
Reportage
2 décembre 2016
Grâce à vous, les prochains temps forts de Reporterre
Edito


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre