« Réguler » le capitalisme financier ne suffira pas

Durée de lecture : 2 minutes

21 mars 2009 / Attac



La brouille franco-allemande n’aura été que de courte durée. À
l’approche du G20, le Conseil européen des 19 et 20 mars aura été marqué
par la volonté des deux États d’imposer leurs vues à l’ensemble des
Vingt-Sept : la crise est financière, elle n’est que financière, et elle
sera forcément résolue par une meilleure régulation des marchés. Pour le
reste, appliquons scrupuleusement le pacte de stabilité et la stratégie
de Lisbonne, et tout rentrera dans l’ordre !

Alors que dans toute l’Union européenne les emplois sont supprimés par
dizaines de milliers, les gouvernements allemand et français appliquent
la politique de l’autruche, et s’arc-boutent dans une posture totalement
absurde, en voulant faire croire que les timides plans de « relance »
adoptés jusque-là sont largement suffisants pour faire redémarrer
l’économie. Ainsi, pendant que la chancelière allemande déclare qu’une « 
surenchère de promesses ne permettrait certainement pas de calmer la
situation », François Fillon lui fait écho en affirmant, sérieux comme
un pape, que « tous les Français comprennent qu’on ne peut pas aller
au-delà ».

Telle sera sans doute la position commune de l’Union européenne lors du
G20 de Londres : sauvons la finance, et les citoyens paieront les pots
cassés, comme ils le font déjà depuis trente ans, de crise en crise, de
plan d’austérité en plan d’austérité. Et ce n’est certes pas ce G20 des
grandes puissances qui changera quoi que ce soit à l’ordre néolibéral du
monde.

Pourtant, de réelles solutions existent. Lors du Forum social de Belém,
un appel a été lancé pour que le 28 mars soit une grande journée
d’action mondiale face au G20 : "Pour un nouveau système économique et
social, mettons la finance à sa place" ! Cet appel a été signé par plus
de 300 organisations de la société civile de tous les continents,
associations, ONG, syndicats, réseaux internationaux,... (voir la liste
en pièce jointe). Cet appel a été soumis notamment à la Commission
Stiglitz des Nations unies et nous savons qu’il a été pris en compte
dans les débats. Dès la semaine prochaine, nous produirons un rapport
plus complet à partir des propositions qui sont faites.

Pour en savoir plus :
- Le dossier complet consacré au G20 sur le site d’Attac France :
http://www.france.attac.org/spip.ph...
- L’appel international de Belém :
http://www.choike.org/campaigns/cam...
- Le site et l’appel à mobilisation en France : http://www.stop-g20.org





Source : http://www.france.attac.org/spip.ph...

26 novembre 2020
Au lieu d’un moratoire, l’État lance une mission… pour multiplier les entrepôts Amazon
Enquête
13 novembre 2020
Les serres géantes, « usines à tomates », envahissent la Bretagne
Reportage
25 novembre 2020
Pour la biodiversité et les paysages, maires de France, plantez des arbres fruitiers
Tribune




Du même auteur       Attac