Renault fait du blanchiment écologique

Durée de lecture : 2 minutes

27 novembre 2009 / Agir pour l’Environnement

En présentant sa nouvelle gamme de voitures électriques comme « écologique », Renault trompe le public. Le bilan environnemental de l’auto électrique n’est pas très bon.


Alors que Renault organise ce jour une série d’essais à l’attention de la presse (alias le ZE.shooting dynamique...) visant à promouvoir sa nouvelle gamme de voitures électriques dite Zéro Emission, l’association Agir pour l’Environnement met en ligne un site internet http://www.renault-ze.fr dont le but est de dénoncer l’opération de blanchiment écologique mis en œuvre par le constructeur automobile français. Un argumentaire fiable et précis est ainsi mis en ligne sur ce site associatif.

La crise qui frappe le secteur automobile amène certains constructeurs à privilégier des slogans qui fleurent bon la publicité mensongère. En laissant penser qu’une voiture électrique serait (par essence) sans émission de gaz à effet de serre, Renault semble tenter d’occulter le bilan carbone lié à la construction du véhicule et celui induit par la production de l’électricité, qui selon les heures peut s’avérer extrêmement carbonée. Pour l’association, à l’approche de Copenhague, l’excellence climatique semble se résumer à des simples arguments mensongers.

Dans une étude datée de juillet 2009 intitulée "Les transports électriques en France ", l’Ademe considère pourtant que « concernant les émissions de CO2, les véhicules particuliers électriques ne présentent pas un bilan global, ’du puits à la roue’ systématiquement à leur avantage par rapport aux autres modes de transport, notamment par rapport au véhicule thermique. »

De plus, dans les scénarios les plus optimistes, les véhicules électriques, dont le bilan carbone est loin d’être positif, ne représenteront que 3% du parc automobile hexagonal en 2020... Renault tente de faire passer un véhicule de niche réservé aux déplacements urbains pour une révolution écologique. L’urgence climatique mérite mieux que des faux-semblants.

Dans le cadre de cette opération de greenwashing, Agir pour l’Environ-nement diffuse aujourd’hui, à l’attention de la presse appelée à tester ce véhiculetomobile, un modèle de lunettes conçu pour verdir artificiellement cette gamme dite Zéro Emission, bien loin d’être sans émission de CO2. Cette paire de lunettes peut également verdir tout ou partie du Koléos, des projets de circuit de Formule1 et autres projets d’infrastructures climaticides…



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.agirpourlenvironnement.org/

Lire aussi : La pensée magique http://www.reporterre.net/spip.php?...

14 septembre 2019
VIDÉO - La chasse des animaux prisonniers, une pratique cruelle et sadique
Tribune
13 septembre 2019
Train de nuit : le réveil se fait attendre
Enquête
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir