Rencontre avec Alessandro Pignocchi autour du livre « La recomposition des mondes », à Paris

Durée de lecture : 1 minute


Le mercredi
6
novembre




« Ça serait bien que nos dirigeants flippent un peu vous trouvez pas ? Ou vous préférez qu’ils puissent continuer à détruire la planète bien peinards ? »
Voici le premier roman graphique publié dans la collection « Anthropocène » du Seuil. Pignocchi emprunte des chemins imprévisibles sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui, d’emblée, nous absorbe, nous transforme et recompose les liens que nous entretenons avec les plantes, les animaux et le territoire. Ancien chercheur en sciences cognitives et philosophie, Pignocchi mélange avec humour anecdotes et réflexions théoriques sur la nature comme construction occidentale. La ZAD constitue-t-elle l’avenir de l’humanité et le remède à l’ensemble des maux du monde moderne (propriété privée, rapports de domination, distinction nature/culture, etc) ?

« Et si les ZAD étaient le premier maillon d’une chaîne de communes solidaires internationales ? Alessandro Pignocchi raconte la structure sociale créée par les zadistes, qui transforment la relation aux autres êtres vivants. Tous vivent ensemble, sans les habituels rapports d’argent. Plus qu’une possible solution de rechange à un monde capitaliste, Notre-Dame-des-Landes apparaît pour l’auteur comme un espace de transformation collective. Mais après les destructions, la tornade administrative menace ce rapport au monde. Cette bande dessinée aux belles aquarelles contribue avec simplicité et force aux nécessaires « imaginaires en cours ». » (Le Monde Diplo)

Une soirée en partenariat avec Agir pour l’environnement





Lire aussi : https://librairie-quilombo.org/la-r...

Librairie Quilombo (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation). A partir de 20h, entrée libre

1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage