Rencontre avec Benoît Coquard « Ceux qui restent. Faire sa vie dans les campagnes en déclin », à Paris

Durée de lecture : 1 minute


Le mardi
3
décembre


Parmi les nouvelles générations, ils sont nombreux à rejoindre les villes pour les études, puis il y a ceux qui restent, souvent parce qu’ils n’ont pas les ressources nécessaires pour partir. Ceux-là tiennent néanmoins à ce mode de vie rural et populaire dans lequel « tout le monde se connaît » et où ils peuvent être socialement reconnus. Comment perçoivent-ils alors la société qui les entoure ? À qui se sentent-ils opposés ou alliés ?

À partir d’une enquête immersive de plusieurs années dans la région Grand-Est, Benoît Coquard plonge dans la vie quotidienne de jeunes femmes et hommes ouvriers, employés, chômeurs qui font la part belle à l’amitié et au travail.
À rebours des idées reçues, il montre comment, malgré la lente disparition des services publics, des usines, des associations et des cafés, malgré le chômage qui sévit, des consciences collectives persistent, mais sous des formes fragilisées et parfois conflictuelles.

Dans le cadre de l’émission d’Eugénie Barbezat Liberté sur paroles sur Radio Aligre (une heure), suivie d’un débat.
Entrée libre (même en cours d’enregistrement).



Lire aussi : https://www.facebook.com/events/467...

Librairie Quilombo 23 rue Voltaire 75011 Paris (métro Rue des Boulets ou Nation) à 19h

8 novembre 2019
Malgré l’abandon d’EuropaCity, le béton menace toujours le triangle de Gonesse
Entretien
8 novembre 2019
La députée Bérangère Abba : un jour contre l’enfouissement des déchets nucléaires, à son pilotage le lendemain
Enquête
9 novembre 2019
L’effondrement de l’URSS et de son agriculture industrielle a été bénéfique pour le climat
Info