Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Rendons les terres à une agriculture nourricière en Vallespir ! rassemblement à Perpignan (Pyrénées-Orientales)

Date
Le samedi 30 janvier 2021
https://www.bienvivreenvallespir.co...

>
>
> Nous saluons votre engagement pour avoir rejoint le collectif d’ associations (18 organisations) qui s’est constitué en soutien de BIEN VIVRE EN VALLESPIR, face au grand projet inutile de déviation et de pont entre Saint-Jean et Céret. (APPEL COMMUN)
> L’urgence est là avec les premières démarches d’expropriation du conseil général !
> En organisant une conférence de presse à Perpignan, nous voulons faire surgir ce combat, à l’échelle du département. C’est pourquoi la présence de chacune de vos associations sera déterminante ce jour-là. La conférence de presse aura lieu le samedi 30 janvier 2021 à 10 h.30 (important d’être ponctuel) sur le parvis de l’hôtel du département 24 Quai Nicolas Sadi Carnot. Nous demandons à ce que chaque association vienne avec sa banderole et son logo, de manière à être bien visible. 2 représentants par association seraient l’idéal ou plus si possible. La photo de ce rassemblement prendra environ une heure
> À ce regroupement, suivra une conférence de presse où BIEN VIVRE EN VALLESPIR développera l’argumentaire contre ce projet. L’APPEL COMMUN comporte les principaux arguments. Un dossier de presse complet sera remis aux journalistes, il a été envoyé à toutes les associations. Nous ferons état de l’action en justice en cours.
> Compte-tenu des contraintes liées au covid, il a été impossible d’utiliser une salle publique. La rencontre avec la presse aura lieu à la "Cyberbodéga" (26 rue de l’avenir à Perpignan) ; limitant le nombre des participants à 6 personnes.
Texte de l’ APPEL COMMUN
À l’appel des associations "VALLESPIR TERRES VIVANTES et BIEN VIVRE EN VALLESPIR", un large mouvement de contestation s’élève parmi les citoyen•ne•s de notre canton et au delà dans le département, pour remettre en cause les travaux annoncés :
Un franchissement du Tech par un nouveau pont et une déviation de Céret par l’Est sont prévus à l’horizon 2021 (Coût à minima : 40 Millions d’euros).
Un projet de cette ampleur pose la question de l’intérêt général sur le court terme certes, mais aussi sur le moyen et le long terme.
Les catastrophes écologiques que sont le changement climatique et la chute de la biodiversité sont les conséquences des fautes environnementales cumulées sur la planète.
Cet ouvrage, cher et inutile, en est une sur notre territoire.
CE PONT DE TROP fragilise considérablement l’agriculture locale par son emprise sur les terres agricoles, met en péril notre cadre de vie, la biodiversité et l’écologie ; et cela dans un contexte social et environnemental où l’argent public est plus que jamais nécessaire pour faire face aux difficultés actuelles et futures.

TEXTE DE L’APPEL COMMUN : EN VALLESPIR : LE PONT DE TROP !
Les associations signataires contestent l’utilité publique de ce projet
Et considèrent qu’il s’agit :
D’UN PROJET OBSOLÈTE : (enquête publique : plus de 10 ans d’âge !) un projet surdimensionné et périmé compte-tenu des nouveaux enjeux économiques et climatiques.
D’UN PROJET INADAPTÉ au mode de vie du 21e siècle et à une transition écologique incontournable. Tout cela au détriment d’un paysage qui perdrait énormément de sa richesse intrinsèque, patrimoniale (avec le Mas Lapouillède), de son attrait touristique, de son potentiel agricole. En outre, ce projet ne règlerait en rien le problème de la circulation à l’entrée de Céret. Cela risque au contraire d’aggraver la circulation sur la D 618 qui est très étroite.
D’UN PROJET DESTRUCTEUR : Le projet détruira un grand nombre de terres agricoles. Cette richesse agricole est précieuse pour l’avenir de Céret. cette artificialisation contribuera au ruissellement des eaux de pluie en cas de pluies torrentielles, augmentant l’effet de cru.
D’UN PROJET FRAGILISANT LEUR DE VILLE DERET
Le centre ville de Céret, ses services, ses commerces risquent d’être affectés par ce changement, (de nombreux commerces ferment en ce moment) : Les solutions sont à trouver dans un équilibre entre le cœur de ville et les zones périphériques.
D’UN PROJET NUISIBLE POUR LA BIODIVERSITÉ
La construction du pont va se faire au détriment d’une zone de rivière magnifique et sauvage, d’une campagne traditionnellement cultivée, d’une Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique classée Natura 2000 abritant de nombreuses espèces protégées. Sans compter les impacts collatéraux sur l’environnement qui restent à évaluer.
En conséquence, les organisations signataires demandent l’abandon de ce projet et l’affectation des ressources nécessaires à des solutions compatibles avec notre environnement et les besoins de nos concitoyens.
LISTE DES PREMIERS SIGNATAIRES DE CET APPEL COMMUN :
ALBÈRES TERRES VIVANTES, ADEPTE 66 (Association pour la dépollution du territoire),
AMAP des cerisiers à Céret
ALTERNATIBA 66, ATTAC 66,
COLLECTIF ANTI OGM 66, CAP 66,
 La CONFÉDÉRATION PAYSANNE,
 Le COLLECTIF CITOYEN POUR LE CLIMAT 66,
 Le Groupe Local EELV Vallespir Albères Aspres Côte Vermeille, FRÊNE 66,
 Le groupe local FRANCE INSOUMISE de Céret, PG66
 La LIGUE DES DROITS DE L’HOMME 66
 Le Pacte pour la TRANSITION ÉCOLOGIQUE du BOULOU,
SOLIDAIRES 66, VALLESPIR TERRES VIVANTES,
BIEN VIVRE EN VALLESPIR

Vous pouvez consulter l’intégralité de ce projet sur le blog de l’association :
https://www.bienvivreenvallespir.com/

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende