Résister au monde des métropoles

26 janvier 2017 / Sous la direction de Guillaume Faburel et Mathilde Girault



  • Présentation du livre par son éditeur :

La réforme territoriale a entériné et accéléré la métropolisation de nos territoires : soutien au développement des grandes villes, multiplication des grandes prospectives d’aménagement, prolifération de leurs grands projets…
Le productivisme de la sainte croissance retrouve en cela un ressort important. Dans le même temps, mobilisations et alternatives se sont multipliées.

Tout le territoire national est à ce jour pratiquement concerné, pour ne pas dire occupé. Et ce mouvement est aussi tangible à l’étranger.
Après les Actes I et II de la reprise par la critique (Carnets de la décroissance numéro 2 consacrés à la Fin des villes), nous voici à l’Acte III (Carnet de la décroissance numéro 3), celui de la reprise par l’action. Plus de 150 initiatives sont analysées, partout en France, dans leurs liens à la décroissance et à des à-venir déjà présents.

Entre résistance et dissidence, entre opposition et sécession, entre collectifs organisés et engagements plus individuels, depuis les villes jusqu’à surtout leurs marges et leurs dehors, toutes ces actions manifestent des communs face au virage néolibéral de nos sociétés : ménagement et respect de la terre par son habiter, entraides et solidarités par la coopération, ou encore nouvelles formes, réellement démocratiques, de l’action collective par l’autonomie.

Guillaume Faburel est enseignant-chercheur dans les Instituts d’urbanisme et dans les Instituts d’Etudes Politiques. Géographe de formation, ses travaux et enseignements portent sur les politiques métropolitaines et les questions de justice, les conflits d’aménagement et nouvelles formes de l’engagement, ou encore les manières d’habiter la ville aujourd’hui.

Mathilde Girault est doctorante en géographie et aménagement. Philosophe et urbaniste de formation, elle travaille sur les imaginaires de la ville, l’évolution des métiers de l’urbain ainsi que sur les résistances ordinaires par des formes renouvelées d’engagement.


  • La fin des villes, reprise de l’action. Alternatives citoyennes et habitantes
    aux métropoles et à leurs méga-régions
    , ouvrage coordonné par Guillaume Faburel et Mathilde Girault, éditions Aderoc, 140 p., 7 €.

Source : éditions Aderoc




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
29 juillet 2017
Radio Bambou pour les enfants : le camp sans déchets, l’étonnant oiseau batteur, et la Zad de Notre-Dame-des-Landes
Info
1er août 2017
Sous le soleil, ailleurs...
La vie de Reporterre
25 juillet 2017
Les radios pirates sont de retour... avec les luttes
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre