Faire un don
59085 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
49 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Rituels de désenvoûtement de la finance, à Aurillac (Cantal)

Durée de lecture : 4 minutes

Le jeudi
22
août
au samedi
24
août


Rituels de désenvoûtement de la finance
Spécial Marché de l’agriculture
Les 22, 23 et 24 août à Aurillac, dans le cadre du Festival international du théâtre de rue d’Aurillac.

Les rituels de désenvoûtement de la finance se déploient sous la forme d’une occupation temporaire de l’espace public. S’y opèrent de nouveaux rites collectifs œuvrant à la transformation de notre système économique. Le public est convié dans un espace de partage et d’expérimentations de pratiques artistiques et sorcières. Un lieu où l’on est invité à couper symboliquement le lien, l’emprise de la finance sur nos vies et celle de la production agricole, afin de retrouver, ici et maintenant, dans notre quotidien, de la puissance pour imaginer et fabriquer de nouveaux mondes.La finance donne un prix aux céréales, au lait, à la viande, aux semences, à la terre ; elle façonne les terres agricoles et leur usage, elle détermine notre façon d’accéder à l’alimentation. La finance est partout, l’argent déborde. Les milliards et milliers de milliards des banques, des fortunes démesurées et des dettes abyssales nous sifflent aux oreilles à l’écoute des nouvelles. Ils nous impressionnent. Mais souvent nous ne les entendons plus, occupé.e.s que nous sommes à nous débattre avec quelques dizaines, quelques centaines, quelques milliers d’euros peut-être. Peut-être ces milliards nous empêchent-ils aussi, par leurs injonctions et leur insistance étouffante, d’agir autrement.

Le temps est venu de dépasser cet état d’empêchement, d’étouffement. Le temps est venu de briser l’envoûtement, l’impuissance sidérée dans lequel nous sommes maintenus.

Les rituels de désenvoutement de la finance se veulent des élaborations et expériences collectives ancrées dans la réalité d’un territoire. A l’occasion du Festival international de théâtre de rue d’Aurillac, le laboratoire sauvage Désorceler la finance propose des rituels de désenvoûtement visant à désenvouter notre façon d’envisager l’agriculture, prise dans le pouvoir sorcier de la finance. Ces rituels sont aussi dédiés aux paysans et paysannes en difficulté, avec l’intention de leur donner de la force pour accéder à l’impensable, la sérénité, afin que s’ouvre à nouveau l’horizon.

En savoir plus...

Les rituels de désenvoûtement de la finance se situent sur un point d’équilibre entre le rituel magique, la performance théâtrale et l’action politique.

Ils sont envisagés comme des rites de passage marquant la métamorphose de notre rapport au modèle capitaliste. Ils ont pour ambition de rassembler des énergies, des manières de faire et des singularités individuelles pour créer un élan collectif.

Ces rituels trouvent leur source dans la découverte de l’“Open Outcry”, une méthode de communication utilisée par les courtiers en bourse dans les salles de marchés. Historiquement, ce langage mystérieux se manifestait sous forme de cris et de signaux gestuels qui avaient pour but de transférer des informations telles que les ordres d’achat et de vente entre les différents acteurs des salles de marché.
« Outcry » signifie aussi littéralement « un cri de douleur », « un tollé ». Une définition qui donne une perspective intéressante quand on pense au cri de protestation du mouvement Occupy Wall Street qui a secoué les portes de la finance en 2011. Prenant acte du paradoxe que porte ce mot – cris à l’origine du scandale et cris d’indignation – nous faisons le pari de faire de ce rituel l’expression d’un renversement de situation à venir.

Coproduction :

Loop-s asbl, Fédération Wallonie-Bruxelles, Association ECLAT-Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public-Aurillac, Nuit Blanche-Bruxelles.
Avec le soutien de : La fondation Un Monde par Tous, La fondation Pour le Progrès de l’Homme, Wallonie-Bruxelles International.

Création collective :

Julien Celdran, Luce Goutelle, Emmanuelle Nizou, Camille Lamy, Maxime Lacôme, Aline Fares, Fabrice Sabatier, Stéphane Verlet-Bottéro, Ilaria Boscia, Dimitri Tuttle, Yohan Dumas, Aude Schmitter, Alix Denambride, Zelda Soussan, Arthur Lacomme, Amandine Faugère, Vincent Matyn, Suzie Suptille, Grégory Edelein, Alice Conquand, Émilie Siaut, Martin Pigeon, Gabriel Nahoum, Grégory Rivoux, Lora Verheecke, Jean-Baptiste Molina.



Lire aussi : https://desorcelerlafinance.org/fr/...

Au Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac

Programme
(à retrouver aussi ici : https://www.aurillac.net/index.php/fr/le-festival-d-aurillac/programmation)

Jeudi 22 août 2019
– Agora
– Ateliers participatifs
– Rituel de libération des fardeaux financiers
– Rituel de désenvoûtement de la finance – Marché de la terre
– Rituel de désenvoûtement de la finance – Marché des dettes agricoles

Vendredi 23 août 2019
– Agora
– Ateliers participatifs
– Rituel de libération des fardeaux financiers
– Rituel de désenvoûtement de la finance – Marché des semences
– Rituel de désenvoûtement de la finance – Marché des céréales

Samedi 24 août 2019
– Agora
– Ateliers participatifs
– Rituel de libération des fardeaux financiers
– Rituel de désenvoûtement de la finance – Marché des bovins
– Rituel de désenvoûtement de la finance – Marché des produits laitiers



17 juin 2019
Faut-il interdire à la location et à la vente les « passoires énergétiques » ?
Une minute - Une question
17 juin 2019
En Amazonie colombienne, les terres autochtones pillées par l’extractivisme
Info
15 juin 2019
Doucette, porcelle, onagre... à la découverte des salades sauvages
Reportage