S’indigner, oui, mais agir

Durée de lecture : 1 minute

6 juin 2014 / par villalard



S’indigner, oui, mais agir, de Serge Mongeau.
Le père de la simplicité volontaire au Québec offre ici des solutions concrètes pour mettre en pratique ses idéaux et devenir vraiment « simplicitaire ».


Fidèle à ses idéaux, Serge Mongeau poursuit sa défense du bien commun dans ce nouvel opus qui peut être lu comme son « testament politique ». Fustigeant toujours les inégalités sociales, l’absence de véritable démocratie et l’indifférence face à la crise écologique, ce militant de longue date pose une question toute simple : pourquoi ne pas commencer dès maintenant à vivre en adéquation avec les valeurs que nous défendons ?

Reprenant à son compte la sagesse populaire québécoise selon laquelle « les bottines doivent suivre les babines », Serge Mongeau nous invite à nous indigner, certes, mais aussi à agir.

Devant l’urgence de la situation, il cible huit champs où nos actions peuvent faire la différence : reprendre le contrôle de notre alimentation, dire adieu à l’automobile, faire un usage modéré de l’avion, nous affranchir de la télévision, éviter le piège du crédit, nous libérer du salariat, sortir de l’individualisme et, enfin, nous engager politiquement.

Le père de la simplicité volontaire au Québec fait ici un exposé clair des principes ayant guidé sa vie et sa réflexion. Il offre des solutions concrètes pour mettre en pratique ses idéaux et devenir vraiment « simplicitaire ».


Serge Mongeau a étudié la médecine, l’organisation communautaire et les sciences politiques. Il est l’auteur de plus de vingt-cinq ouvrages, dont le livre-phare La simplicité volontaire, plus que jamais...


S’indigner, oui, mais agir, Serge Mongeau, Editions Ecosociété, 92 pages, 8 €





Source : Editions Ecosociété

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

20 janvier 2021
Saut de puce ou long voyage : d’où viennent les habits de friperies ?
Info
21 janvier 2021
Ski alpin à l’arrêt : la revanche du ski de fond et des raquettes
Reportages
20 janvier 2021
Culture du café : la technologie contre les paysans
Tribune


Du même auteur       villalard