Contre le projet Amazon, à Fournès (Gard)

Durée de lecture : 1 minute


Le samedi
30
janvier




À Fournès (30), Amazon ne s’implantera pas, nous l’en empêcherons ! Car le monde selon Amazon n’est absolument pas viable : destruction d’emplois et des petits commerces, conditions de travail inacceptables, artificialisation des sols, impact sur le dérèglement climatique, évasion fiscale, fraude massive à la TVA, etc.

Les terres agricoles sont faites pour nourrir la population, non pas pour être bétonnées au profit de multinationales qui bafouent les droits sociaux et environnementaux et poussent à la surconsommation et au gaspillage.

Venez nous rejoindre nombreu.se.s samedi 30 janvier, afin de montrer notre détermination à bloquer ce projet de construction de plate-forme logistique.

A 10h, nous formerons une chaîne humaine tout autour du bâtiment prévu sur 38 800 m², à l’intérieur de laquelle nous planterons et sèmerons 1 000 arbres.

Suivi d’un pique-nique tous ensemble avec prises de parole des représentants des organisations en lutte. Puis nous allons « danser encore » avec HK

L’action sera faite dans le respect des gestes barrières : n’oubliez pas votre masque et du gel.

Manifestation co-organisée avec Attac France, Les Amis de la Terre France, Anv-Cop21 Montpellier, Attac Nîmes et Alès, Adere, Conf’ Paysanne 30, Solidaires 30, Extinction Rebellion et avec le soutien de Primavera, de la Confédération des Commerçants Indépendants de France, de la Confédération Nationale du Travail (CNT 30) et de Terre de Liens.





Réservez dès maintenant le samedi 30 janvier pour être dès 10h à Fournès (entre Nîmes et Remoulins, sortie 23 de l’A9) - GPS : 43.932795, 4.594216 -

Fin de l’action prévue à 14h - prévoyez votre pique nique - toilettes sèches sur place.



Documents disponibles

  Sans titre
24 février 2021
Quand l’écologie entre en territoire spirituel
Tribune
17 février 2021
Nouvelle-Calédonie : en mer de Corail, une biodiversité mal protégée
Info
15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune