Faire un don
23438 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
29 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Soirée de lancement du Festival des possibles, à Sens (Yonne)

Durée de lecture : 1 minute


Le jeudi
28
mars


Nous créons un festival, "le Festival des Possibles"

le festival des optimistes, des entrepreneurs de l’environnement, des rénovateurs de la biodiversité, des acteurs du « vivre ensemble ». Festival de films sur des actions, des réalisations, des innovations, des projets, des hommes et des femmes dans les domaines de la transition écologique, l’énergie, l’économie circulaire et la biodiversité.

Ce festival se veut positif, optimiste, et à la volonté de montrer qu’il est possible d’entreprendre dans l’environnement, dans le sociétal, pour modifier nos comportements, modifier notre environnement et rentrer dans un développement durable.

Le travail pour réussir ce nouveau projet est considérable : recherche des films, constitution du jury, visibilité médiatique et réseaux sociaux, attraction du public tant d’Ile-de-France que local ou de Bourgogne-Franche-Comté. Nous recherchons actuellement des mécènes, des réseaux de diffusion, des contacts.

Vous trouverez ci-joint le dossier de présentation du Festival des Possibles dont notre association Le Ruban Vert lance la première édition cette année. Les journées phares seront les 15-16 novembre 2019 prochain à Sens.

Soirée de lancement du festival le 28 mars à 20h au cinéma Confluences de Sens

Le Festival des Possibles,
les meilleurs films
sur les meilleures solutions
pour un meilleur environnement.



Lire aussi : lefestivaldespossibles.net

Rendez-vous à 20h au CINEMA CONFLUENCES SENS

Zone commerciale Sens sud - Champbertrand

89100 SENS



Documents disponibles

  Sans titre
8 novembre 2019
La réforme de l’assurance chômage va « hacher menu » les précaires
Entretien
28 novembre 2019
Le climatoscepticisme reste présent dans la classe politique
Enquête
6 décembre 2019
Géo-ingénierie : « La Terre est une bête incontrôlable. Vouloir la mettre en laisse, c’est chercher des ennuis »
Entretien