Reporterre
a besoin de vous
0 €
COLLECTÉS
100 000 €
OBJECTIF
10
JOURS
71 %

Sortir la Haute-Marne du nucléaire, comment, avec quels effets bénéfiques ? réunion publique à Saint-Dizier

15 février 2017



Haute-Marne en Champagne : sortir du nucléaire, comment, avec quels
effets bénéfiques

Les réunions publiques ont lieu à 20 h

Mercredi 8 février à CHAUMONT (Collège la Rochotte, auditorium)

Mercredi 15 février à SAINT-DIZIER (Palace, quartier de la Noue)

Jeudi 16 février à LANGRES (Théâtre)

Voilà 25 ans : un territoire normal, « La vie est ici » annonçait
même la Haute-Marne aux entrées du département

Puis il s’est vu coloniser par des verrues nucléaires : à Soulaines,
Bure, Morvilliers, Saudron… avec à présent une prolifération qui
s’étend, vers Gudmont, Joinville…

Avec pour résultats : désertification galopante, démographie en chute
libre, économie sinistrée, finances sous perfusions radioactives
(GIP), personnel politique amorphe…

Et pour ne plus subir : agir ! sur le terrain, certes, mais également
en s’attaquant à la racine du problème :

Lancement d’une campagne, pour la première fois en France sur
l’ensemble d’un département : la HAUTE-MARNE en Champagne… pour
commencer

PHASE 1 : être acteur de l’arrêt de la production des déchets-poisons
nucléaires. En quittant cette EDF qui a failli (industrie sale,
risquée, coûteuse, du passé) pour rejoindre un fournisseur
d’électricité propre et renouvelable. Un fournisseur atypique, une
coopérative nationale, déclinée au niveau régional en Enercoop
Ardennes-Champagne

PHASE 2 : en parallèle, être aussi consom’acteurs en devenant
producteurs d’électricité propre et renouvelable via Enercoop. Cette
phase s’adresse tant aux particuliers qu’aux industriels, et
collectivités. Si notre pays a un sérieux train de retard (merci qui
 ?), les initiatives fleurissent de plus en plus (dernier exemple > ici
[3] « Quand des élus veulent, ils peuvent »)

PHASE 3 : en parallèle, sur l’ensemble du département, chacun-e pourra
prendre des parts financières dans des projets de production
d’électricité propre, que Enercoop lancera ou accompagnera en
Haute-Marne

GAINS : création de richesses locales (revente d’électricité propre)
+ création d’emplois locaux (installation, maintenance, etc) +
démonstration aux yeux du grand public et des élus (France entière)
que le nucléaire (et ses déchets, coûts, risques) ne sont en rien une
fatalité + amener à ce que ICI on vive, on fasse sans métastases
nucléaires, et sans le cynique trou de Bure-cigéo… auquel réponse
va être donnée… en phase 4

Source : courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : À Bure, la lutte s’envole joyeusement contre la poubelle nucléaire
28 juin 2017
Les médecines douces dans l’élevage, ça marche !
Alternative
28 juin 2017
L’éolien industriel et les abeilles ne vont pas bien ensemble
Tribune
27 juin 2017
Le mépris meurtrier de Lénine pour la paysannerie
À découvrir


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre