Tunis : les antipubs préparent un réseau international contre la publicité‏

Durée de lecture : 3 minutes

29 mars 2013 / Résistance à l’agression publicitaire (RAP)




- Témoignage, Tunis

Après un démarrage un tantinet longuet dû à une organisation fastidieuse, le Forum Social Mondial bat son plein depuis hier. Nous sommes sept militants de l’association Résistance à l’Agression Publicitaire à nous être rendus sur place pour cette grande occasion fraternelle.

Notre but ? Poser les fondements d’un réseau mondial de contestation de la publicité avec les personnes que nous rencontrons sur place.

Au programme, une conférence, un stand tout au long du forum et un atelier de mise en place du réseau mondial.

La journée de mercredi fut longue, intense et extrêmement gratifiante. Démarrage en trombe à 9H00, nous avons organisé une conférence sur « Les mécanismes de la publicité pour occidentaliser le monde » animée par Khaled Gaiji, coprésident de l’association.

Salle comble, nous avons perçu un grand intérêt pour le sujet. Un débat a suivi la conférence. Il a été l’occasion de compléter nos informations et de constater la convergence de luttes en apparence différentes. Un participant a précisé qu’à Sao Paulo la ville a interdit les grands panneaux publicitaires mais vendu plus cher de nombreux espaces de la taille d’une télévision dans les transports publics. Lorsque nous avons évoqué la Rentrée sans marques imaginée par Casseurs de pub en France, une femme tunisienne a indiqué que dans certaines crèches tunisiennes, une campagne a été lancée pour encourager les parents à faire apporter à l’école par les enfants des goûters faits maison au lieu d’aliments industriels, et des bouteilles d’eau sans étiquette.

Pendant ce temps, un petit groupe est allé installer le stand de Résistance à l’Agression Publicitaire. Nous avons eu quelques frayeurs en arrivant sur la zone E, espace où nous devions nous installer, quasi-désert sans aménagement... Nous avons alors décidé de nous mettre en quête d’un autre espace, plus visible. Finalement, nous nous sommes installé en zone D avec la bénédiction des organisateurs.

Le stand a été très fréquenté. Enormément de personnes se sont arrêtées pour engager la conversation. Certain-e-s par simple curiosité, d’autres par vif intérêt pour le sujet avec l’envie d’approfondir ou participer activement.

Nous avons distribué plus de 300 manifestes contre le système publicitaire en grande partie en langue Française et Arabe mais aussi Anglais, Espagnol et Allemand dans une moindre mesure.

De très nombreuses personnes se sont déclarées intéressées pour participer de façon active à la construction du réseau mondial en aidant à la traduction en ligne de texte politique ou en livrant des témoignages des problèmes liés à la publicité qu’ils rencontrent chez eux. D’autres ont manifesté le souhait de rester informé.

Des médias étrangers Brésiliens et Congolais sont également venus nous interroger.

Nous sommes restés en place sur le stand, en nous relayant, jusqu’à 19H00 !

A l’heure où ces quelques lignes sont écrites, le stand est en place. Si vous êtes sur place vous pouvez passer nous voir en zone D, non loin du bâtiment administratif, nous vous accueillerons avec grand plaisir !






Source et photos : Courriel à Reporterre de Résistance à l’Agression Publicitaire. License des photos : Creative commons paternité - non Commercial. Photo 1 : Piwu. Photos 2,3,4 Solène Maguet

Lire aussi : Victoire juridique contre la publicité

19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien
19 septembre 2020
À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne
Alternatives