Un 95e portrait de Macron a été décroché

Durée de lecture : 2 minutes

6 juillet 2019



Une action non-violente de réquisition du portrait présidentiel d’Emmanuel Macron a eu lieu vendredi 5 juillet à la mairie de Nans-les-Pins (Var) à l’initiative du collectif ANV-COP21 Marseille. 18 membres du collectif y ont participé.

Il s’agit du 95e portrait réquisitionné en France par les activistes d’ANV-COP21 depuis le 21 Février, début de la campagne « Décrochons Macron ». En Provence, ce décrochage fait suite à celui des mairies de Beaurecueil et de La Penne-sur-Huveaune, respectivement les 6 mars et 14 juin derniers.

Brandissant des banderoles où l’on pouvait lire « Écologie, justice sociale : Mais où est donc Macron ? » ou encore « Climat, justice sociale : Macron a décroché, décrochons-le ! », les activistes ont laissé la mairie avec un mur nu, symbolisant et dénonçant ainsi le vide de l’action du gouvernement face à l’urgence climatique et sociale.

Mathilde, l’une des porte-paroles du groupe marseillais d’ANV-COP21, annonce : « Nous rendrons les portraits réquisitionnés quand le gouvernement prendra enfin des mesures qui correspondent aux objectifs de l’Accord de Paris signé lors de la COP21 ».

La campagne de désobéissance civile « Décrochons Macron » a été lancée suite au « refus de changer de cap » du gouvernement en réponse à l’Affaire du siècle - le recours juridique signé par deux millions de personnes contre l’Etat pour « inaction face aux changements climatiques ». Elle vise à décrocher le portrait présidentiel d’Emmanuel Macron des mairies, puisque lui-même a décroché des objectifs de l’Accord de Paris, qui fixe aux états signataires une limitation du réchauffement global à +2°C, si possible 1,5°C.

Nicolas, activiste, explique : « Nous savons que nous prenons des risques car nous faisons face à une répression disproportionnée pour cette action non-violente, mais nous sommes déterminés et nous continuerons à défendre la vie ! » Depuis le début de la campagne, 107 personnes ont été auditionnées, dont 68 ont été placées en garde à vue, 52 perquisitions ont eu lieu et 40 militants sont poursuivis dans 13 procès. Nicolas ajoute : « L’objectif est de décrocher 125 portraits avant le sommet du G7 qui aura lieu du 24 au 26 août à Biarritz, car il a fallu 125 jours à la France cette année pour dépasser son empreinte écologique. Si chaque humain consommait autant de ressources qu’un Français moyen, il faudrait 3 planètes pour subvenir à nos besoins ! »





Lire aussi : EXCLUSIF - La carte des portraits de Macron réquisitionnés pour le climat


28 octobre 2020
Le plus grand dépôt de méthane gelé de l’Arctique commencerait à se libérer
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Sénateurs et députés s’accordent sur la loi Asap, une nouvelle entaille dans le droit de l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Changement d’heure : des ONG demandent un retour à « l’heure naturelle »
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Luttes
28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Climat Luttes