Un 95e portrait de Macron a été décroché

Durée de lecture : 2 minutes

6 juillet 2019

Une action non-violente de réquisition du portrait présidentiel d’Emmanuel Macron a eu lieu vendredi 5 juillet à la mairie de Nans-les-Pins (Var) à l’initiative du collectif ANV-COP21 Marseille. 18 membres du collectif y ont participé.

Il s’agit du 95e portrait réquisitionné en France par les activistes d’ANV-COP21 depuis le 21 Février, début de la campagne « Décrochons Macron ». En Provence, ce décrochage fait suite à celui des mairies de Beaurecueil et de La Penne-sur-Huveaune, respectivement les 6 mars et 14 juin derniers.

Brandissant des banderoles où l’on pouvait lire « Écologie, justice sociale : Mais où est donc Macron ? » ou encore « Climat, justice sociale : Macron a décroché, décrochons-le ! », les activistes ont laissé la mairie avec un mur nu, symbolisant et dénonçant ainsi le vide de l’action du gouvernement face à l’urgence climatique et sociale.

Mathilde, l’une des porte-paroles du groupe marseillais d’ANV-COP21, annonce : « Nous rendrons les portraits réquisitionnés quand le gouvernement prendra enfin des mesures qui correspondent aux objectifs de l’Accord de Paris signé lors de la COP21 ».

La campagne de désobéissance civile « Décrochons Macron » a été lancée suite au « refus de changer de cap » du gouvernement en réponse à l’Affaire du siècle - le recours juridique signé par deux millions de personnes contre l’Etat pour « inaction face aux changements climatiques ». Elle vise à décrocher le portrait présidentiel d’Emmanuel Macron des mairies, puisque lui-même a décroché des objectifs de l’Accord de Paris, qui fixe aux états signataires une limitation du réchauffement global à +2°C, si possible 1,5°C.

Nicolas, activiste, explique : « Nous savons que nous prenons des risques car nous faisons face à une répression disproportionnée pour cette action non-violente, mais nous sommes déterminés et nous continuerons à défendre la vie ! » Depuis le début de la campagne, 107 personnes ont été auditionnées, dont 68 ont été placées en garde à vue, 52 perquisitions ont eu lieu et 40 militants sont poursuivis dans 13 procès. Nicolas ajoute : « L’objectif est de décrocher 125 portraits avant le sommet du G7 qui aura lieu du 24 au 26 août à Biarritz, car il a fallu 125 jours à la France cette année pour dépasser son empreinte écologique. Si chaque humain consommait autant de ressources qu’un Français moyen, il faudrait 3 planètes pour subvenir à nos besoins ! »



Lire aussi : EXCLUSIF - La carte des portraits de Macron réquisitionnés pour le climat


19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Luttes
8 juillet 2019
Un grand merci, ami(e)s lectrices et lecteurs ! Reporterre va bien
Édito
20 juillet 2019
En Grèce, les low-tech au secours des migrants
Alternative
19 juillet 2019
Sans vergogne, la publicité exploite le filon écolo
Info


Sur les mêmes thèmes       Climat Luttes