Un Grenelle du yacht pour sauver les oligarques

Durée de lecture : 2 minutes

5 juin 2009 / Sauvons les riches



Le « Grenelle » a oublié un détail : l’addiction des riches aux modes de consommation les plus gaspilleurs. Des écologistes passent à l’abordage.

« Home », notre maison-mère à tou-te-s… Ce soir Yann-Arthus Bertrand présente à la planète entière son film-manifeste de l’écologie. Toute l’humanité, peu à peu, prend conscience de la fragilité de son environnement. Toute ? Non ! Au même moment, presque au même endroit, en pleine crise, un petit groupe d’accapareurs vit replié sur lui-même et se montre prêt à tout pour poursuivre, quelques années de plus, un mode de vie sans âme ni avenir.

A 24 heures de la fin de la campagne des européennes, Sauvons les riches lance ses dernières forces dans la bataille pour renforcer la vague verte qui se profile à l’horizon européen. Les écologistes débarquent et Sauvons les riches arraisonnent ceux qui ont perdu la raison. Quand les écolos passent à l’abordage, ça va tanguer dans l’oligarchie ! Après Jacques Séguéla, Jean Sarkozy, François Pérol, les marlous du Bristol, les coquins de la Villa Montmorency et le toujours pathétique Serge Dassault, une seule question taraude les puissants : à qui le tour ?

Le Grenelle de l’environnement a été un sympathique moment de convivialité. Mais un sujet (parmi d’autres…) semble avoir été dramatiquement oublié : celui de l’addiction des riches aux modes de consommation les plus grossièrement polluants. Cet impardonnable oubli, le collectif Sauvons les riches avait à cœur de le réparer. Tous ensemble, organisons le Grenelle du Yacht !

Nous vous donnons donc rendez-vous :

Vendredi 5 juin à 20h à la sortie du métro Sully-Morland

Tous ensemble, nous rendrons une visite de derrière les fagots aux aficionados des transports en yacht. Eux aussi ont droit à la sollicitude des écologistes. Alors qu’un week-end de yacht à Malte (au hasard) brûle 32 000 litres de gasoil, Sauvons les riches vole au secours d’une oligarchie à la dérive qui a largué les amarres depuis bien longtemps avec la réalité quotidienne…





Source : http://www.sauvonslesriches.lu

Note de Reporterre : Le film « Home » est financé par François-Henri Pinault, une des cinq premières fortunes de France. Ledit Pinault ce matin 5 juin sur Europe 1 : « La solution n’est pas de consommer moins, mais de consommef différemment. »

Le récit de l’action de Sauvons les riches est ici : http://www.reporterre.net/spip.php?...

30 novembre 2020
Dans un atelier rennais, des artisans partagent machines et convivialité
Alternatives
20 novembre 2020
Politique anti-Covid : la France impose, l’Allemagne concerte
Info
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage




Du même auteur       Sauvons les riches