Un bonus-malus social et écologique

Durée de lecture : 2 minutes

31 janvier 2020 / James Boyce



Dans son « Petit manuel de justice climatique à l’usage des citoyens », James Boyce défend l’idée d’une « taxe carbone juste » et explique comment réussir la transition in­dispensable du XXIe siècle.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Les mobilisations citoyennes historiques provoquées par un pro­jet de taxe carbone injuste et opaque l’ont bien montré : la ques­tion écologique ne peut pas être pensée sans la question sociale.

L’impératif de justice sociale doit donc devenir la boussole de la transition climatique.

À ce titre, le projet de dividende carbone élaboré par James Boyce est une stratégie transparente, efficace et crédible pour préserver durablement un environnement sain pour tous, tout en assurant une politique de redistribution juste et équitable. Elle propose de donner un prix au carbone afin de limiter les émissions de CO2 mais surtout d’en répartir les recettes fiscales sous forme de divi­dendes égaux pour toutes et tous. Concrètement : un bonus-malus reversé directement à chaque citoyenne et citoyen qui contribue­rait à atténuer à la fois la crise climatique et la crise des inégalités !

Fondée sur le principe que les dons de la nature nous appar­tiennent en commun, et non aux entreprises ou aux gouverne­ments, cette « taxe carbone juste » est portée par l’un des meilleurs spécialistes au monde de l’économie politique de l’environnement. Avec son Petit manuel de justice climatique à l’usage des citoyens, Boyce explique tout simplement comment réussir la transition in­dispensable du XXIe siècle.

  • James Kenneth Boyce est auteur, professeur émérite et chercheur à l’Institut de recherche en économie politique de l’université du Massa­chusetts-Amherst. Spécialiste de l’économie du développement et de l’environnement, auteur de centaines de publications académiques, il a reçu en 2017 le Prix Leontief pour sa contribution pionnière et ico­noclaste à la pensée économique.

  • Petit manuel de justice climatique à l’usage des citoyens, de James Boyce, préface et traduction d’Éloi Laurent, éditions les Liens qui libèrent, janvier 2020, 144 p., 14,50 €.



1er juillet 2020
La stigmatisation du « bobo » tente de disqualifier les luttes écologistes
Entretien
2 juillet 2020
Au Kosovo, Serbes et Albanais luttent ensemble pour protéger leurs rivières
Reportage
1er juillet 2020
Après le confinement, des élèves expérimentent l’école en plein air
Alternatives