Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Un carême sans viande et sans poisson

Suite au « Jeûne pour la Terre » proposé en juin 2012, à l’occasion du Sommet de la terre Rio+ 20, Chrétiens Unis pour la Terre un carême sans viande et sans poisson.


Aujourd’hui, la pratique de ne pas manger de viande durant le carême a quasiment disparu, alors que la question de l’élevage industriel se fait brûlante pour les dommages qu’elle occasionne aux écosystèmes, aux hommes et aux bêtes (tant sur le plan de la déforestation, de l’effet de serre que du traitement, souvent indigne, des animaux...).

L’initiative date d’avant le scandale de lasagne au cheval et des poissons nourris aux farines animales mais elle prend une nouvelle pertinence depuis quelques jours.

A l’occasion du carême (13 février- 31 mars), le jeune mouvement Chrétiens unis pour la terre lance l’initiative de passer 40 jours sans consommer de viande ni de poisson.

Après les initiatives de « carême sans carbone », le « sans voiture », « sans plastique » lancés ailleurs, la période est manifestement propice aux questionnements écologiques.

Le dernier rapport de la FAO prévoit que la consommation mondiale de viande augmentera de 73% d’ici 2050 si les courbes actuelles se poursuivent. Depuis 30 ans la consommation de porc a déjà été multipliée par 3, celle de boeuf par 2 et de poulet par 6.

Cette même organisation onusienne rappelle que la terre produit actuellement des céréales suffisantes pour alimenter les 900 millions de personnes qui souffrent de la faim. Or une trop grande partie de ces céréales sert aujourd’hui à nourir le bétail (il faut 10 kilos de céréales pour un kilo de steak). Les effets de l’expansion de l’élevage en matière de déforestation ou d’effet de serre y sont également présentés.

L’évêque en charge de l’environnement dans l’épiscopat en a signé le texte introductif aux côtés d’une pasteure et d’un orthodoxe. Et si le prochain pape était écolo ?

A l’appui de cette « expérience » on trouvera un Livret d’accompagnement pratique et spirituel qui présente une série d’arguments issus tant de l’étude des écosystèmes que de l’éthique de la relation au vivant non humain ou d’écrits plus théologiques.

Pour accompagner chacun sur ce chemin, ce livret d’une vingtaine de pages contient en première partie, des textes de réflexion rédigés par des prêtres, pasteurs, moines ou théologiens, en seconde partie, des argumentaires écologiques expliquant les conséquences de la surconsommation de viande et de poisson dans le monde et en France, et en troisième partie des pistes pour bien se nourrir avec de nombreuses recettes (afin de nous faciliter la vie) .

Ce livret a été parrainé par Jean Bastaire et Jean-Marie Pelt. Il fait déjà l’objet d’un partenariat avec Pax Christi, la C.OR.E, le réseau Bible et Création, Eglise & Ecologie et le Pelerin magazine.

Il est disponible à l’achat dans 10 lieux en France au tarif de 3€. L’ensemble de la campagne peut être suivi sur notre blog où une version simplifiée du livret est téléchargeable.

Si vous pensez vous engager à nouveau à nos côtés, envoyez-nous un petit mail à : chretiensunispourlaterre arobase gmail.com ! Vous recevrez un courriel hebdomadaire de soutien composé de quelques réflexions et de nouvelles recettes. Et surtout, n’hésitez pas à diffuser autour de vous !


Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende