Un cri d’alarme contre l’élevage intensif

Durée de lecture : 2 minutes

7 septembre 2019 / L214

Dans « Quand la faim ne justifie plus les moyens », l’association L214 dénonce l’ampleur d’un système, l’élevage intensif, qui tue chaque jour 3,5 millions d’animaux dans les abattoirs.

  • Présentation du livre par son éditeur :

L’association de défense des animaux L214 dévoile ici l’ampleur d’un système, l’élevage intensif, qui a fait de la Terre un enfer pour une multitude d’animaux. En France, près de 3,5 millions d’animaux sont tués chaque jour dans les abattoirs, soit 2.400 chaque minute. Faisant ­fi de toute forme d’empathie, ignorant leur souffrance, l’humain a façonné les animaux à son usage.

Aujourd’hui, dans les élevages standard, les poulets atteignent le poids de 1,5 kilos en 30 jours, alors qu’il leur fallait quatre fois plus de temps en 1950. Une vache laitière peut produire jusqu’à 60 litres de lait par jour, alors que 7 litres suffiraient pour alimenter son veau. Plus de 80 % des animaux sont enfermés sans accès à l’extérieur, entassés par milliers dans des bâtiments le plus souvent dépourvus de fenêtres.

À la lecture de cet ouvrage édi­fiant, une évidence s’impose : il nous faut changer de modèle agricole et alimentaire. L214 propose ici des solutions concrètes, efficaces, simples et réalisables immédiatement. Voici donc un véritable cri d’alarme pour réveiller les consciences sur les horreurs que les êtres humains font subir aux animaux et leurs conséquences dramatiques, notamment pour l’environnement et la santé publique.

  • L214 est une association de défense des animaux. Depuis ses débuts en 2008, elle a rendu publiques plus de 50 enquêtes révélant les conditions d’élevage, de transport et d’abattage des animaux. Ces vidéos ont permis de mettre au jour les pratiques routinières et les dysfonctionnements d’une industrie qui considère et traite les animaux comme des marchandises.



Lire aussi : Pourquoi la cause animale avance-t-elle si peu en France ?
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
20 septembre 2019
Philippe Martinez : « Avec les écologistes, on se parle ; ce n’était pas le cas avant »
Entretien
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête




Du même auteur       L214