Un écolo-guide étudiant à Strasbourg

Durée de lecture : 2 minutes

25 avril 2009 / Campus Vert

Pour vivre pas idiot à Strasbourg et ailleurs.

L’écologie pour tous et par tous les strasbourgeois

L’association Campus Vert vient de concrétiser l’un de ses projets associatifs avec la sortie du site internet collaboratif de l’éco-guide de l’étudiant strasbourgeois. http://www.eco-guide.eu. Dans la continuité de la publication de l’écoguide en version électronique et papier, ce site internet propose à tout Strasbourgeois d’enrichir son contenu, offrant une plate-forme d’information sur l’écocitoyenneté à Strasbourg accessible à tous, gratuitement. Ce site web compile ainsi plusieurs thématiques (Je me loge, je me déplace, je consomme, je sors, je m’engage), permettant à chacun d’avoir les clés pour agir concrètement au quotidien.

L’association Campus Vert, existant depuis 2005 à Strasbourg, a pour objectif de sensibiliser et d’impliquer les étudiants ainsi que le personnel des universités au respect de l’environnement et à l’écocitoyenneté. Cette association organise notamment régulièrement la semaine de l’environnement, des opérations de tri, d’économie d’énergie, des repas bio ou encore le projet de distribution de paniers de légumes bio, Universi’terre.

Cette association a crée un éco-guide en 2008, permettant à tous les étudiants qui le souhaitent d’avoir les clés pour pouvoir associer des gestes concrets à leurs préoccupations environnementales. Compilant bonnes pratiques et bonnes adresses, ce guide est disponible en téléchargement libre via le site internet de l’association et se trouve gratuitement en version papier dans plusieurs points de distributions à Strasbourg.

Ce projet trouve un second souffle et prend de l’envergure avec l’ouverture de la plate forme collaborative adoptant la technologie du web 2.0, c’est-à-dire l’internet communautaire interactif. Il innove ainsi en favorisant la participation de tous à sa construction. Chacun peut désormais enrichir le guide comme il le souhaite. Du tuyau de bricoleur à l’astuce de grand-mère en passant par des adresses sans cesse réactualisés et des bon plans oubliés, chaque information trouve sa place sur le site une fois validée par l’équipe de rédaction. Un plan permet de repérer les bonnes adresses proches de chez soi tandis que les parties thématiques sont là pour informer ceux qui ont une idée précise en tête.

Fruit du travail d’une équipe d’étudiants, cette plate-forme a été développée suite à l’accueil enthousiaste que les étudiants strasbourgeois ont offert au guide. L’objectif global du projet reste celui de pouvoir répondre à la question que se posent de nombreuses personnes « Mais que faire concrètement ? », et de permettre à chacun d’adopter facilement un mode de vie urbain durable.

Ce projet a été rendu possible, grâce au soutien du CROUS de Strasbourg, des bureaux de la vie étudiante de l’université, de l’initiative européenne « Jeunesse en action », et du dispositif Envie d’Agir.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://campusvert.u-strasbg.fr/inde...

19 octobre 2019
Radio Bambou : et si on mangeait des fruits et légumes de saison ?
Chronique
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
21 octobre 2019
Le mouvement pour le climat Alternatiba veut peser sur les municipales
Reportage