Un écologisme apolitique ? Débat autour de la Transition

Durée de lecture : 1 minute

7 novembre 2013

Un écologisme apolitique ? Débat autour de la Transition.


Depuis son lancement en Angleterre au milieu des années 2000, le mouvement des Villes en Transition fait tache d’huile (en France, notamment). Son ambition est de développer la résilience et la viabilité des communautés locales en prévision des énormes défis que poseront inévitablement le pic pétrolier et les changements climatiques. Sa force tient entre autres à son approche inclusive et participative.

Dans ce court pamphlet, deux militants anglais sympathisants du mouvement, Paul Chatterton et Alice Cutler, proposent une critique constructive de la Transition. Ils soutiennent que la Transition aurait avantage à identifier clairement ses « ennemis » politiques et ainsi renouer avec une approche de confrontation qui caractérise d’ordinaire les mouvements sociaux.

Pour les auteur.e.s, il ne faut pas perdre de vue qu’il faut lutter pour qu’adviennent les changements souhaités.

Un écologisme apolitique ? a suscité de nombreux débats parmi les militant.e.s de la Transition. La présente édition reproduit d’ailleurs la réponse que Rob Hopkins, auteur du Manuel de Transition, a faite aux auteur.e.s.


Un écologisme apolitique ? Débat autour de la Transition, Paul Chatterton et Alice Cutler, Editions Ecosociété, 80 pages, 7 euros

Paul Chatterton et Alice Cutler sont membres du collectif Trapese, un groupe d’éducation populaire basé en Angleterre.




Source : Editions Ecosociété

Lire aussi : L’écologie politique sans Europe Ecologie Les Verts, une utopie concrète ?.

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

20 février 2020
Pour soutenir la pêche locale, vive la vente directe
Tribune
21 février 2020
Les alliances troubles d’Europe Écologie-Les Verts aux municipales
Tribune
21 février 2020
Coronavirus : « Ne stigmatisons pas les chauves-souris »
Info