Un procès pour étouffer l’association dérangeante

Durée de lecture : 2 minutes

3 janvier 2010 / MDRGF



Le MDRGF avait publié une étude montrant la présence de pesticides dans le raisin de table. Le syndicat professionnel de celui-ci attaque l’association en justice en demandant une somme énorme, afin de l’étouffer.


Le Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures (MDRGF) est assigné le 6 janvier 2010 à 14h00 devant le Tribunal de Grande Instance de Paris , 4 Boulevard du Palais, 75004 Paris, par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table. Cette Fédération de producteurs de la FNSEA nous assigne pour un soi disant dénigrement du raisin de table suite à la publication d’analyses (1) de résidus de pesticides dans des raisins de table vendus dans des supermarchés réalisées en novembre 2008 avec quatre autres associations européennes !

La Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table (FNPRT) nous demande la somme astronomique de 500 000 Euros pour dénigrement !

Cette attaque scandaleuse vise simplement à nous faire taire car notre travail dérange tous ceux qui voudraient que rien ne change dans les pratiques agricoles polluantes actuelles.

Aujourd’hui, au-delà de la survie même de notre association qui est menacée, c’est la liberté que tout contre-pouvoir citoyen a dans ce pays de pouvoir réaliser et publier un travail d’information qui est mise en cause ! On nous fait aujourd’hui un procès pour nous faire taire, comme aux Etats Unis ou au Canada des entreprises intentent des ’poursuites baillons’.

Poursuites baillons

Cette assignation est bien sûr une menace pour la survie du MDRGF, cette association ne possédant pas les sommes demandées… Mais surtout une défaite du MDRGF menacerait gravement la liberté d’expression.

Depuis quelques années, aux Etats-Unis et au Canada, des « poursuites baillons » ou SLAPP de ce type menacent de plus en plus la liberté d’expression des citoyens. L’acronyme SLAPP (Strategic Lawsuits Against Public Participation = poursuite stratégique pour contrer la mobilisation citoyenne) sert à désigner des poursuites ou des menaces de poursuites, dirigées contre des groupes communautaires, des consommateurs ou des citoyens qui critiquent publiquement des produits, des services, ou plaident pour un changement quelconque. Il s’agit d’une poursuite dont l’objectif est de faire abandonner le groupe de citoyens dérangeant en l’étouffant financièrement ou en le dissuadant d’agir. Si nous ne réagissons pas maintenant, cette pratique pourrait devenir monnaie courante en France demain également !

De nombreuses personnes ont trouvé cette assignation choquante et déplacée, c’est pourquoi elles ont décidé de s’associer pour réagir et de créer "Ensemble pour les Générations Futures", une association de soutien au MDRGF

Son lancement a eu lieu lors d’une conférence de presse qui a permis de présenter à la presse les enjeux de cette action et la réaction du MDRGF face à cette attaque.

.............................................

Note :

(1) http://www.mdrgf.org/news/news24110...






Source : Courriel à Reporterre.

Infos : http://www.mdrgf.org

Association de soutien : http://www.generations-futures.org

Lire un autre exemple de « poursuite baillon », au Canada : http://www.reporterre.net/spip.php?...

24 septembre 2020
Journalistes et ONG vent debout contre les nouvelles mesures de maintien de l’ordre
Info
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
25 septembre 2020
En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social
Enquête