Un site pour mettre en relation les acteurs de la relocalisation de l’économie

Durée de lecture : 1 minute

12 juillet 2013 / LocalEco


Le site LocalEco, créé et animé par l’association Savoir-Faire et Découverte, met en lumière et en relation les professionnels qui choisissent de relocaliser l’économie des territoires et de vivre en harmonie avec leur environnement, par les métiers manuels et les savoir-faire écologiques.

Vous êtes salarié, demandeur d’emploi, dans une démarche de changement ou d’évolution de parcours professionnel ? Vous trouverez sur LocalEco des témoignages vidéo de professionnels qui ont réussi à mettre en cohérence leurs valeurs personnelles avec leur activité professionnelle, des territoires qui ont la volonté de les accueillir, des informations pour tester un métier.

Vous êtes un professionnel en activité, vous mettez en oeuvre des savoir-faire exemplaires, vous avez envie de contribuer au développement d’une nouvelle économie ? Vous pouvez témoigner sur ce site et entrer en contact avec d’autres qui, comme vous, ont choisi un métier passion.

Vous êtes acteur du développement local et vous souhaitez montrer à vos élus et aux habitants que cette nouvelle économie est possible ? LocalEco offre des ressources documentaires (vidéos, portraits d’entrepreneurs) pour faciliter sur votre territoire la mise en place d’une démarche similaire.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source et photos : Local Eco

Ecouter par ailleurs : Quelle alternative au fonctionnement de l’économie capitaliste ?



Documents disponibles

  Sans titre
16 novembre 2019
La Maison des peuples ouverte à Paris XXe a été évacuée par la police
20 novembre 2019
Dans sa ferme, Anita prend soin des chèvres... et des humains
20 novembre 2019
Froid, insalubre et désolé : le quotidien de 450 jeunes exilés dans un collège lyonnais