Une histoire de la société marchande

Durée de lecture : 1 minute

22 juin 2020 / Anthony Galluzzo



En deux siècles à peine, la communauté paysanne autarcique s’est effacée pour laisser place à une myriade de consommateurs urbains et connectés. Dans La fabrique du consommateur, le maître de conférences Anthony Galluzzo retrace les grandes étapes de cette conversion.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Vers 1800, la plupart des Français étaient des paysans qui construisaient eux-mêmes leur maison, récoltaient leurs céréales, pétrissaient leur pain et tissaient leurs vêtements. Aujourd’hui, l’essentiel de ce que nous consommons est produit par un réseau de grandes et lointaines entreprises. En deux siècles à peine, la communauté paysanne autarcique s’est effacée pour laisser place à une myriade de consommateurs urbains et connectés.

Cet ouvrage retrace les grandes étapes de cette conversion à la consommation. Comment s’est constitué le pouvoir marchand ? Quels changements sociaux ont accompagné la circulation massive des marchandises ? En parcourant l’Europe et l’Amérique du Nord des XIXe et XXe siècles, ce livre retrace l’histoire de multiples dispositifs de marché : la marque insufflant à la marchandise sa valeur-signe, les mises en scène inventées par les grands magasins, l’ingénierie symbolique déployée par les relations publiques et la publicité… Il raconte la conversion des populations à la consommation et la fulgurante prise de pouvoir des marchands.

  • La fabrique du consommateur - Une histoire de la société marchande, de Anthony Galluzzo, Éditions Zones, 4 juin 2020, 264 p.



21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune
23 février 2021
Malgré l’évacuation de la Zad de Gonesse, les militants veulent continuer le combat
Reportage
15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune