Une histoire environnementale des idées politiques modernes

Durée de lecture : 2 minutes

25 février 2020 / Pierre Charbonnier



Dans « Abondance et liberté », le philosophe Pierre Charbonnier se penche sur le pacte entre démocratie et croissance, remis en question par le changement climatique. Et réfléchit à l’idéal d’émancipation politique à construire sachant que celui-ci ne peut plus reposer sur les promesses d’extension infinie du capitalisme industriel.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Sous la forme d’une magistrale enquête philosophique et historique, ce livre propose une histoire inédite : une histoire environnementale des idées politiques modernes. Il n’ambitionne donc pas de chercher dans ces dernières les germes de la pensée écologique (comme d’autres l’ont fait), mais bien de montrer comment toutes, qu’elles se revendiquent ou non de l’idéal écologiste, sont informées par une certaine conception du rapport à la terre et à l’environnement.

Il se trouve que les principales catégories politiques de la modernité se sont fondées sur l’idée d’une amélioration de la nature, d’une victoire décisive sur ses avarices et d’une illimitation de l’accès aux ressources terrestres. Ainsi la société politique d’individus libres, égaux et prospères voulue par les Modernes s’est-elle pensée, notamment avec l’essor de l’industrie assimilé au progrès, comme affranchie vis-à-vis des pesanteurs du monde.

Or ce pacte entre démocratie et croissance est aujourd’hui remis en question par le changement climatique et le bouleversement des équilibres écologiques. Il nous revient donc de donner un nouvel horizon à l’idéal d’émancipation politique, étant entendu que celui-ci ne peut plus reposer sur les promesses d’extension infinie du capitalisme industriel.

Pour y parvenir, l’écologie doit hériter du socialisme du XIXe siècle la capacité qu’il a eue de réagir au grand choc géo-écologique de l’industrialisation. Mais elle doit redéployer l’impératif de protection de la société dans une nouvelle direction, qui prenne acte de la solidarité des groupes sociaux avec leurs milieux dans un monde transformé par le changement climatique.

Pierre Charbonnier est philosophe, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé et docteur en philosophie, actuellement chargé de recherches au CNRS. Il est l’auteur de La Fin d’un grand partage (CNRS, 2015), d’un livre d’entretiens avec Philippe Descola, La Composition des mondes (Flammarion, 2014) et d’Abondance et liberté (La Découverte, 2019).

  • Abondance et liberté — Une histoire environnementale des idées politiques, de Pierre Charbonnier, éditions La Découverte, janvier 2020, 464 p., 24 euros.



3 juillet 2020
Face à l’opposition, EDF déplace son projet de déchets nucléaires de Belleville-sur-Loire à La Hague
Info
4 juillet 2020
En Russie, des feux géants ravagent de nouveau la région arctique
Info
3 juillet 2020
Réduire le temps de travail, une nécessité écologique
Tribune