Une région autonome en énergie ? C’est possible, c’est en Autriche

Durée de lecture : 2 minutes

13 janvier 2014 / Deborah (Univers Nature)

L’autonomie énergétique à l’échelle locale est un véritable défi à l’heure du développement des énergies renouvelables. Une région en Europe est en passe de relever ce challenge : le Vorarlberg, le land le plus occidental de l’Autriche. Son objectif est d’atteindre en 2050 l’autonomie énergétique (électricité, chauffage, carburants) à partir de ressources renouvelables locales.


Avec une superficie de 2 601 kilomètres carrés et une population de 372 001 habitants en 2009 dont 60 % vivent dans la vallée du Rhin, le Vorarlberg fut la première région d’Europe où il y eut plus d’énergie renouvelable produite que consommée sur place en 2003. En 2006, elle a été élue parmi les régions les plus novatrices d’Europe par l’Assemblée des régions européennes.

Développement des énergies renouvelables

Cette région mise sur la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelable et s’est engagée dans la protection du climat et de la limitation des gaz à effet de serre. De nombreuses sources d’énergies renouvelables, exceptés l’éolien sont développés sur ce territoire : la biomasse, le solaire, la géothermie et l’hydraulique, qui couvre 97 % des besoins en électricité, dont 10 % environ grâce à de petites centrales.

L’auteur de l’ouvrage L’architecture écologique du Vorarlberg (Editions du Moniteur 2009), l’architecte Dominique Gauzin-Müller, explique que « pour parvenir [à l’autonomie énergétique], les autorités misent [...] sur le trio sobriété, efficacité énergétique et énergies renouvelables ».

Le bois : une source de premier plan pour la région

Le Land compte une centaine de centrales de chauffage au bois, soit quasiment une pour chacune de ses quatre-vingt-seize communes. Aussi, un système de cogénération utilisant des déchets de bois est développé. En effet, le bois est une ressource locale importante et une filière économique très importante.

Par ailleurs, le bois sert également à favoriser la construction de maisons économes en énergie. Les deux tiers des maisons neuves construites au Vorarlberg sont des habitations à basse consommation d’énergie ou des maisons passives (qui consomment moins de 15kwh/m2/an pour le chauffage.)

Des bons résultats économiques

Avant les années 60, cette région était l’une des plus pauvres du pays. A l’aune de son développement basé sur l’écologie et le durable, la région peut s’enorgueillir d’une bonne santé économique : la région qui vit de l’industrie, de l’artisanat et du tourisme connait un taux de chômage faible de seulement 3,5 %. Sa croissance, oscille en moyenne entre 2 et 4 % et a atteint 3 % en 2011.

Le rapport annuel récemment publié réalisé par le site Avenir énergétique du Vorarlberg montre que la région est sur la bonne voie vers l’autonomie énergétique dans presque dans tous les domaines.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Univers Nature

Image : Austria.info

Ecouter par ailleurs : Quel pourrait être l’avenir énergétique de la Bretagne ?

27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
23 septembre 2019
Sous les lacrymogènes, la convergence entre mouvement climat et Gilets jaunes s’est opérée
Reportage
24 septembre 2019
La PMA, comprendre de quoi l’on parle
Enquête