Une zone à défendre s’installe au Chefresne, dans la Manche

Durée de lecture : 3 minutes

19 février 2013 / Des occupant-e-s de la ZAD des Mares// Solidarité Anti THT



Chefresne est l’épicentre de la lutte contre la ligne THT Cotentin Maine. Alors que le préfet prétend passer au-dessus d’une décision de justice, une occupation a commencé le 18 février.


Occupation au Chefresne

Ce matin du 18 février 2013, depuis l’aube, deux parcelles agricoles du
Chefresne (Manche), au lieu dit Les Mares, sont occupées.

Ces deux parcelles sont gâchées par la présence de deux pylônes érigés en
toute illégalité (ainsi en a jugé le tribunal de Coutances qui, de ce
fait, a interdit l’accès aux parcelles à RTE [Réseau de transport d’électricité] par ordonnance du 13 septembre 2012).

Ce 18 février 2013, RTE a donc confirmé vouloir commencer immédiatement les travaux. A l’annonce de leur venue prétendument légale, il a été répondu : “je ne crois pas, non.”

Outre le bon droit des agriculteurs Yves Larsonneur et Sylvie Hubert, il
s’agit de poursuivre la résistance à la construction de la ligne THT
Cotentin-Maine, et plus largement de poursuivre la résistance aux lignes
THT, au nucléaire et au monde qui va avec.

Qu’il soit bien entendu que la Zone à défendre est bien le terrain que
nous occupons et non les pylônes qui s’y trouvent.

Des occupant-e-s de la ZAD des Mares


Dans la Manche, le préfet se place au-dessus de la justice

Nous le savions déjà, après maintes observation sur la capacité de M. Colrat à se substituer à la justice dans dans le tandem qu’il forme avec RTE pour en finir avec la construction de la ligne THT Cotentin Maine. Pour éviter à RTE de se trouver interdit de chantier à Saint -Martin d’Aubigny (Manche) pour la construction du pylône 114, le préfet s’est permis de demander à ce que le juge des référés de Coutances, en l’occurrence le président du tribunal, se déclare incompétent, dans une affaire ne concernant nullement la préfecture.

Pour permettre à RTE de construire ladite ligne, il s’est permis d’user d’un droit d’accès (une servitude) pour faire construire des pylônes demandant une autorisation d’occupation temporaire alors même que RTE indique sur son site internet cette obligation [d’autorisation] pour tous les propriétaires avec lesquels aucune convention amiable n’a été signée.

Mais le pompon est arrivé cette semaine !

En effet, le préfet fait passer par voie de presse sa capacité à se placer non seulement au-dessus des lois, mais aussi à aller à l’encontre d’une décision de justice, à moins que les journalistes de Ouest-France aient mal compris. En tous cas, ces journalistes n’ont pas l’air d’avoir daigné contacter le greffe du tribunal qui aurait pu facilement confirmer que la décision de justice du 12 septembre 2012 signifiée par ordonnance du 13 septembre 2012 était toujours en vigueur.

Cette ordonnance concerne l’interdiction pour RTE de poursuivre le massacre commencé avec la construction des pylônes 224 et 225 effectuée au Chefresne (50) après avoir forcé le passage et fait arrêter Yves Larsonneur, l’agriculteur propriétaire des lieux le 31 juillet 2012.

Du coup, Me Gervaise Marie-Doutressoulle a adressé un droit de réponse à la rédaction saint-loise du quotidien régional, mais celui-ci ne semble pas avoir suffisamment attiré l’attention pour susciter une publication.

Par conséquent nous relayons directement ce droit de réponse en pièce jointe.

De même, le conseil de la famille Larsonneur a rappelé à RTE et la préfecture de la Manche la décision de justice toujours en cours, joignant celle-ci à son courrier pour être sûr qu’ils n’oublient pas. Il a aussi averti le Président du Tribunal de ses craintes quant à la capacité de la préfecture, de RTE et de leur force dite publique à ne pas tenir compte d’une décision de justice en lui envoyant copie de son rappel.

Solidarité antiTHT






Sources :
- Occupation au Chefresne : courriel à Reporterre Des occupant-e-s de la ZAD des Mares(contact : (pylones arobase riseup.net)
- Courriel à Reporterre de Solidarité Anti THT

Carte : Anti THT

Lire aussi : La bataille de la THT Cotentin Maine



Documents disponibles

  Sans titre