Victoire juridique contre la publicité

Durée de lecture : 2 minutes

26 mars 2013 / Les Déboulonneurs

La 12e chambre correctionnelle du Tribunal de Paris a relaxé le 25 mars les six militants de notre collectif qui étaient jugés le 25 février 2013 pour avoir barbouillé trois panneaux JCDecaux en 2009.


LE TRIBUNAL RECONNAÎT L’ÉTAT DECESSITÉ et cite l’article 11 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Nous nous félicitons que notre mouvement de désobéissance civile voit son mode d’action reconnu par le tribunal.

JCDecaux est débouté de sa demande de 895 € pour frais de nettoyage des panneaux. Les faits de barbouillage ont été requalifiés en dégradation légère (passibles d’une contravention de 5e classe). En conséquence, conformément aux réquisitions du procureur, le tribunal a également relaxé les militants pour le refus de prélèvement ADN.

La reconnaissance de l’état de nécessité par le tribunal a deux conséquences :
- le danger publicitaire immédiat et important sur la société est avéré ;
- le dysfonctionnement de la démocratie et des méthodes classiques d’interpellation des pouvoirs politiques ne peut plus être nié.

CET ÉTAT DE FAIT NOUS AUTORISE À EXIGER UN RENDEZ-VOUS D’URGENCE AVEC LE GOUVERNEMENT. Mme Batho, ministre de l’Écologie, qui déclarait récemment que le Grenelle de l’Environnement n’avait été qu’une opération de communication n’a d’autre choix que de rouvrir ce dossier extrêmement mis à mal par ses prédécesseurs sous la pression des afficheurs. Elle montrera ainsi que le changement des pratiques politiques est à l’œuvre.

Le Débat National sur la Transition Énergétique nous permettra d’entrer immédiatement dans le vif du sujet. Une première décision pourrait être l’interdiction des écrans publicitaires numériques, symboles de la défiguration des paysages, de la main-mise sur les esprits que représentent ces télévisions géantes dans la rue et du gaspillage énergétique étalé en plein jour et érigé en modèle.

Suite à cette décision de justice, et dans l’attente d’une réponse de la Ministre, notre collectif envisage une trêve des actions de désobéissance civile.

..............................................

Note

Rappel de l’action et de l’audience de février



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Les Déboulonneurs

Photo : Lutte en Nord

Lire aussi : L’histoire leur donnera raison

27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
16 octobre 2019
Une serre tropicale géante en projet dans le nord de la France
Info
16 octobre 2019
L’accès à l’eau, enjeu de la guerre turque en Syrie
Tribune




Du même auteur       Les Déboulonneurs