Vivement 2050 !

Durée de lecture : 2 minutes

13 mai 2013 / par gjfghjgfg




Les principes qui fondent l’économie mondiale doivent changer, et vite ! Nos modes de vie s’accompagnent de prélèvements qui détruisent les ressources limitées de la planète et menacent les bases mêmes de la vie.

Pire, la poursuite de la croissance a cessé d’améliorer le bien-être dans les pays riches tandis que pauvreté et sous-alimentation perdurent au Sud.

La bonne nouvelle est qu’il serait possible de satisfaire les besoins de tous, de concilier le nécessaire et le souhaitable, et de vivre mieux dans une économie rendue enfin durable.

Sous la houlette d’une équipe rassemblée par Robert Costanza (Crawford School of Public Policy, Australian National University), ce livre brosse un panorama des solutions à mettre en oeuvre : prendre en compte les limites écologiques (émissions de déchets, exploitation des ressources), abandonner l’objectif de croissance du PIB au profit de l’amélioration du bien-être humain, rediriger nos techniques de production
vers des solutions durables, renforcer le capital humain et social (réduction du temps de travail, lutte contre les inégalités), réaliser des réformes financières et fiscales écologiques.

De quoi aller vers plus de bien-être, de prospérité et de démocratie dans le respect de la biosphère. Cela ne se fera pas en un jour. D’où la nécessité d’engager rapidement les mutations nécessaires. Vivement 2050 !

...............................................................

VIVEMENT 2050 ! PROGRAMME POUR UNE ÉCONOMIE SOUTENABLE ETSIRABLE, Robert Costanza • Gar Alperovitz • Herman E. Daly • Joshua Farley •
Carol Franco • Tim Jackson • Ida Kubiszewski • Juliet Schor • Peter Victor, Les Petits Matins, en coédition avec l’Institut Veblen, 232 pages, 14 €.

...................................................................

Les auteurs

Robert Costanza et Ida Kubiszewski, Institut pour des solutions durables de l’université de Portland ;
Gar Alperovitz, Démocratie collaborative et département de sciences politiques de l’université du Maryland ;
Herman E. Daly, École d’affaires publiques de l’université du Maryland ;
Joshua Farley, Institut de sciences économiques écologiques de l’université du Vermont ;
Carol Franco, Centre de recherches de Woods Hole (Massachusetts) ;
Tim Jackson, groupe de recherches « Modes de vie durables » de l’université du Surrey (Angleterre) ;
Juliet Schor, département de sociologie de l’université de Boston ;
Peter Victor, faculté d’études environnementales de l’université de York (Canada).






Source : Editions Les Petits Matins

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

10 juillet 2020
Le 3 octobre, marchons sur les aéroports !
Tribune
10 juillet 2020
EPR : la Cour des comptes étrille la filière nucléaire
Info
9 juin 2020
Malgré le Covid, la santé environnementale reste aux oubliettes
Enquête


Du même auteur       gjfghjgfg