(f)estives de la décroissance, à Saligny-sur-Roudon (Allier)

Le vendredi
14
juillet
au vendredi
16
juin


(f)estives de la décroissance, 14, 15 et 16 juillet 2017, à Saligny-sur-Roudon (Allier)

Le sens de la vie est une question politique

Ces (f)estives de la décroissance sont organisées par le processus-décroissance, avec le soutien de décroissance-MOC

Le cœur thématique de cette rencontre sera celui d’une critique de l’individualisme : Les décroissants proposent une critique systémique du « monde de la croissance », ce monde colonisé par l’économie et son imaginaire. Ces (f)estives voudraient explorer l’hypothèse qu’au fond de cette « colonisation », il y a toujours une racine individualiste ; bien sûr dans sa dimension psychologique de narcissisme et d’égoïsme mais surtout dans sa dimension psycho-sociale, au travers en particulier d’une fable fondatrice qui alimente toutes les formes d’injustice, d’indécence et d’irresponsabilité de notre monde, cette « fable » selon laquelle une société serait d’abord une juxtaposition d’individus rivaux.

Ne faut-il pas au contraire rêver de (re-)trouver une forme d’organisation sociale dans laquelle la découverte du sens de sa vie ne sera pas l’affaire de chaque individu isolé : « Trouver seul le sens de sa vie est une chimère » ?

  • Ecologie
    Quelle est la juste et décente place de l’homme dans l’écosystème naturel ?
  • Anthropologie
    L’homme d’une société décroissante est-il « naturellement sociable » ?
  • Organisation sociale
    Comment une société pourrait reposer sur les « valeurs » de la vie commune : convivialité, émancipation, partage, sobriété ?

Toutes les informations ici

Source : Courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
20 octobre 2018
À Marseille, La Plaine s’embrase contre la coupe des arbres
Reportage
20 octobre 2018
La punaise, le vélo, et le changement climatique
Chronique
19 octobre 2018
Dans le sud de l’Italie, des petits villages résistent face à un gazoduc géant
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre