À LA TÉLÉ - La dangereuse impasse du nucléaire

22 septembre 2018 / Bernard Nicolas, Thierry Gadault et Hugues Demeude

« Nucléaire, la fin d’un mythe », de Bernard Nicolas, Thierry Gadault et Hugues Demeude, raconte comment la France, par choix politique, s’est rendue totalement dépendante du nucléaire jusqu’à se mettre dans une dangereuse impasse. Ce samedi, à 21 h, sur Public Sénat.

  • Présentation de l’émission par son diffuseur :

D’ici à 2028, 34 des 58 réacteurs vont fêter leur quarantième anniversaire, âge limite d’exploitation fixé lors de la construction du parc. EDF, surendetté, n’a pas les moyens de remplacer ces réacteurs en fin de vie. Ce film raconte comment la France, par choix politique, s’est rendue totalement dépendante du nucléaire jusqu’à se mettre dans une dangereuse impasse. Ce film montre aussi que simultanément au vieillissement des centrales nucléaires, plusieurs barrages stratégiques d’EDF donnent quelques signes de faiblesse inquiétants. Qui ont été les acteurs de cette stratégie électronucléaire ? Comment s’est-elle imposée dans les coulisses de l’État, quels ont été les moments clés ? Quels sont aujourd’hui les véritables raisons et les risques liés au prolongement de la durée de vie du parc en exploitation ? Une enquête rigoureuse au cœur de la machine nucléaire française avec les témoignages des différents acteurs du secteur.


  • Nucléaire, la fin d’un mythe, un film de Bernard Nicolas, Thierry Gadault et Hugues Demeude, 2018, 52’. Diffusion samedi 22 septembre, à 21 h, sur Public Sénat.
  • Suivi d’un débat avec Michèle Rivasi – députée européenne (Europe Écologie – les Verts) ; Pierre Cannet – chargé des programmes climat, énergie et villes durables chez WWF France ; Gérard Longuet – sénateur (LR) de la Meuse ; Valérie Faudon – déléguée générale de la SFEN (Société française d’énergie nucléaire).



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : En France, le nucléaire est une religion d’État

24 avril 2019
Le combat des proches de Zineb Redouane pour que justice soit faite
Reportage
27 mars 2019
L’eusko basque, première monnaie locale européenne
Alternative
23 avril 2019
Gaspard Glanz : « Je couvrirai les manifestations malgré les interdictions, parce que je suis journaliste »
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre