Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Édito —

Adieu, amie Anémone, et merci

Anémone est passée de vie à trépas lundi 30 avril. Elle avait été la marraine du premier Reporterre, en 1989. Nous relisons ses mots, généreux et forts : les voici.

La comédienne Anémone est décédée lundi 30 avril. À Reporterre, la nouvelle nous a fait grande peine. Car Anémone avait accepté d’être notre marraine quand, jeunes gens assez fous pour lancer un magazine sur l’environnement en 1989, on avait timidement toqué à la loge du théâtre où elle jouait alors. Comme d’autres grands qui nous avaient fait confiance - Hubert Reeves, Pierre Richard, le sculpteur César, Michel Tournier, Michel Piccoli, Jeanne Bourin, Marc Jolivet -, elle nous avait aidé de son image et de ses mots. Voici ce qu’elle nous avait écrit, et qui reflète si bien sa généreuse et ardente personne. Merci Anémone, adieu.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende