Areva a-t-elle offert un avion au président du Niger ? L’Observatoire du nucléaire publie de forts indices

19 décembre 2013 / Camille Martin (Reporterre)




Vendredi 20 décembre, Stéphane Lhomme, animateur de l’Observatoire du nucléaire sera confronté au Tribunal de grande instance de Paris à la compagnie Areva, qui l’a assigné en justice. Areva estime que l’accusation de corruption de l’Etat nigérien - versement de 35 millions d’euros - que porte contre elle M. Lhomme est infondée et le poursuit pour diffamation.

L’Observatoire du nucléaire publie sur son site un document à l’appui de ses dires.

Il s’agit d’une lettre d’amendement au projet de budget 2013 de l’Etat du Niger, datée du 29 novembre 2012, signée par le ministre nigérien des Finances Gilles Baillet, et qui précise les modifications de dernière minute.

Un tableau permet de constater que la plupart des nouvelles dépenses correspondent à des recettes d’un montant équivalent. Plus particulièrement, le « don d’Areva » de 17 milliards de France CFA (26 millions d’euros) est directement pré-affecté à l’achat d’un avion présidentiel (10 milliards FCFA) et d’un avion de reconnaissance (7 milliards FCFA).

Tableau à télécharger :

L’Observatoire du nucléaire a de surcroît mis en ligne l’enregistrement audio de la séance du 4 décembre 2012 à l’Assemblée nationale du Niger, notamment de l’intervention du ministre des finances Gilles Baillet.

- Gilles Baillet -

Dans une dépêche du 18 décembre, l’AFP indique que « la voix [de M. Baillet] a été identifiée par un journaliste de l’AFP comme étant celle de M. Baillet. L’occasion à laquelle il s’exprime n’a pu être confirmée ».

Voici ce que l’on entend sur l’enregistrement : « Et je dois également préciser que ce don ne lie en rien du tout le gouvernement dans son engagement à avoir des conventions gagnant-gagnant avec Areva. Voilà, bon, ça, vous êtes libres de penser ce que vous voulez… ».

Areva a reconnu le versement d’une aide de 35 millions d’euros en trois ans. Mais, selon la compagnie interrogée mercredi 18 décembre par l’AFP, elle « n’a jamais versé d’argent à l’Etat du Niger pour l’achat d’un avion ou quelque autre affectation que ce soit. La construction de son budget par l’Etat souverain du Niger relève des seules autorités nigériennes ».

L’Observatoire du nucléaire maintient que « le versement de ce curieux ’don’ est une pratique relevant de la corruption, au moins moralement si ce n’est juridiquement. L’objectif d’Areva est assurément d’inviter les dirigeants du Niger à continuer à porter de façon très modérée les revendications du peuple nigérien qui ne supporte plus d’être contaminé et spolié par l’industrie nucléaire française. Cette dernière alimente ainsi à bon compte son parc de centrales dans le cadre d’une fausse ’indépendance énergétique’ basée... sur l’importation de l’uranium ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Camille Martin pour Reporterre.

Illustrations :
. tableau budgétaire : Observatoire du nucléaire
. M. Baillet : Africa business.

Lire aussi : Areva a offert un avion au président du Niger.


Pour une information libre sur l’écologie, soutenez Reporterre - et promis, votre don ne servira pas à s’acheter un avion :



Documents disponibles

  Sans titre
22 juillet 2017
5 questions, 5 réponses pour comprendre la multiplication des feux de forêt
Info
22 juillet 2017
Les riches sont majoritairement responsables du désastre climatique qu’est l’aviation
Tribune
22 juillet 2017
Balade magnifique au Jardin du Lautaret, trésor de la botanique alpine
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Camille Martin (Reporterre)